Lancement à Conakry d’un projet d’assainissement des eaux usées

0
294

Les travaux du projet d’assainissement des eaux usées  de la zone de collecte de Moussoudougou ont été lancés ce vendredi matin à Conakry en présence du ministre de l’aménagement du Territoire et de Ville, du Gouverneur de Conakry ainsi que plusieurs cadres de la direction nationale de l’Aménagement du Territoire et de l’Urbanisme ( DATU) a-t-on constaté.

Ce présent projet, affirme le Directeur national de la DATU, Ibrahima Camara, concerne le bassin de Moussoudougou et couvre une partie des communes de Dixinn et Matam à savoir les quartiers de Cameroun, Camayenne, Lanséboundji et Coléah Domino, pour une superficie totale de 191ha.

Les ouvrages qui seront réalisés sur financement du gouvernement guinéen et de la Badea, comprendront la construction d’un réseau collecte, de la construction et équipement des stations de pompage et la construction de 282 latrines modernes dans les ménages des quartiers Cameroun, Camayenne et Lanséboundji.

L’enveloppe financière est estimée à 8 millions 100 mille usd pour la Badea et 6 milliards gnf pour le gouvernement guinéen. Ce, pour une durée de réalisation de 24 mois.

Ce projet d’extension du réseau d’assainissement collectif, vient s’ajouter à d’autres ouvrages existants. Ceci, rappelle M. Ibrahima Camara, rentre «  dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie du quart de la population guinéenne vivant à Conakry, la capitale.

 » Ce n’est qu’un début..Il y a d’autres actions qui suivront pour l’amélioration du cadre de vie des citoyens » s’est exprimé Ibrahima Bangoura, ministre de l’Aménagement du Territoire et de la Ville.

Outre le lancement de ce projet, deux camions hydro cureurs ont été remis au fermier Poubelles de Conakry, chargé de l’exploitation et de l’entretien des ouvrages d’assainissement. Le premier camion citerne aspirante a une capacité de 10 mètres cubes et le second est équipé de pompe aspirante à vide et de pompe à haute pression.

En remettant ces équipements au Gouverneur de la ville de Conakry, le ministre Bangoura a demandé  » bon usage et de veiller à la moralité des hommes qui vont concourir à la réalisation de ces ouvrages gigantesques ». L’avenir sera mieux si le gouvernorat de Conakry prend soin de ces équipements; lance-t-il à Soriba Sorel.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici