Labé : calme précaire ce mardi

0
387

Conakry, Guinée : Ce Mardi 28 janvier dans la commune urbaine de Labe, le constat de notre correspondante, dans la matinée, montre la paralysie de toutes les activités socio-économiques, administratives et éducatives.

Car du gouvernorat à la préfecture, en passant par la mairie, de l’IRE jusqu’à  la DPE, les écoles publiques comme  privées il n’y a quasiment pas eu d’activités.  Tout de même, d’importants dispositifs sécuritaires sont visibles au gouvernorat, à la préfecture et à la devanture de chaque résidence (gouverneur et préfet).

Du carrefour Tinkisso, Hôpital et Banque central, le constat est le même  car des agents des forces de l’ordre sont un peu partout et rares sont ces citoyens qui circulent, par peur parfois d’être traqués par les hommes en uniforme.

« On était de passage vers le  gouvernorat, où des agents nous ont fait signe de s’arrêter , en pointant des armes sur nous, à défaut disent-ils qu’ils vont tirer sur nous.Ainsi on a exécuté. Ils nous ont amené vers l’arrière de nos véhicules, c’est là qu’ils se sont mis à nous tabasser. C’est vraiment dommage, c’est de la barbarie. Mon ami et moi avons reçu au moins 25 coups, chacun.Ce sont des gendarmes mais ils étaient avec des bérets rouges. J’ai des égratignures sur mes fesses. Je viens de Conakry, c’est ce matin que je suis arrivé à Labé, avec mon ami chauffeur, nous avions déposé tous nos passagers chez eux « confie Maitre Mamadou Dian Diallo, chauffeur de profession » rapporte ce citoyen.

Au marché des légumes  appelé Yinguema, les vendeuses  écoulent leurs condiments malgré la peur au ventre mais  toutes les boutiques, magasins et kiosques  sont restés fermés  de même que le marché central. La même situation a été constatée au niveau des banques de la place. 

 Par ailleurs, des barricades ont été érigées dans plusieurs quartier comme Tata, Daaka, Dow-Saré, mais également aux ronds points  Hoggo-M’bouro et Bilaly, où des jeunes manifestants  brûlent des pneus.

Contrairement au centre ville où tous les axes routiers sont déserts. 
Il faut mentionner que pour le moment tout se déroule dans les normes car aucun incident n’a été enregistré dans la cité. 


Aissatou Diallo Labe pour Guineetime

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici