Guinée : les violences du 22 mars ont fait 10 morts, selon le FNDC

0
316

Conakry, Guinée : les violences survenues comme d’habitude, sur l’axe Hamdallaye Bambéto Cimenterie en passant par Cosa, ont fait au moins dix, rapporte le Front national de défense de la Constitution dans un communiqué publié aujourd’hui.

Le peuple « a bravé les balles des forces de l’ordre qui ont arrêté massivement, tiré aveuglément, molesté cruellement, tuant au moins 10 personnes et blessant par balles plusieurs dizaines » précise le FNDC dans son communique 88.

Contrairement aux anciennes déclarations où le doigt accusateur se pointait sur les forces de sécurité comme auteurs de violences, cette fois, ce sont les militaires qui sont accusés d’exactions.

 » Ces crimes et exactions ont été perpétrés par des unités d’élite de l’Armée guinéenne à savoir le Bataillon Spécial de la Présidence (BSP), le Bataillon Autonome des Troupes Aéroportées (BATA) et les Forces Spéciales Guinéennes (FS) » fait remarquer le FNDC.

Certaines sources médiatiques parlent de 6 morts.

Ce 22 Mars 2020, l’Axe jugé favorable à l’opposition a encore manifesté.

Pour l’heure, le gouvernement, par les services de sécurité, n’a pas encore établi le bilan de la journée.