Tensions toujours vives dans la ville de N’Zérékoré…Bah Oury alerte

0
604

Conakry, Guinée : Depuis la tenue du double scrutin de ce dimanche 22 mars, les tensions sociales montent dans la capitale de la région forestière.

Selon une source crédible et d’autres médiatiques, il y’a déjà 04 morts et plusieurs blessés.


La cathédrale sainte Marie de N’zerekore pris en otage par les jeunes du quartier Dorota. Il y a eu des échanges de jets de pierres entre un groupe de jeunes du quartier et ceux qui sont venus s’attaquer à l’église catholique Ste Marie.

Alors à N’Zerekore ville, chaque fidèle rejoint son lieu de culte pour la sécurité. C’est le cas de l’Eglise de Mohomou de Gonia…

Un prêtre joint au téléphone nous fait savoir que l’atmosphère qui prévaut  dans la zone de N’zerekore est très grave et déplorable.


La ville de N’zerekore militarisée : pas d’attroupement de jeunes. Des tirs de sommation un peu partout dans les quartiers de la ville de N’zerekore.
La présence des chasseurs traditionnel du mandingue communément appelés « donzo  » est enregistré à N’zerekore. Une forte délégation sécuritaire venant de partout vient de faire irruption pour calmer la situation.

Bah Oury, opposant au projet de nouvelle constitution guinéenne, alerte les plus hautes autorités du pays.


Jules lamilé kombadouno guineetime.info
N’zerekore