Cellou Dalein accusé par le RPG de violences à N’Zerekore : l’UFDG « ne veut pas être distraite »

0
631

Conakry, Guinée : l’actualité politique est marquée ces derniers moments par des accusations du parti au pouvoir contre contre le chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo, accusé d’être à la base des violences dans la ville de N’Zerekoré, au sud du pays.

« Ce qui reste évident et tout le monde le sait, ce n’est pas un secret de polichinelle pour personne que ce qui s’est passé à N’zerekore a été commandité par l’UFDG. Je le dis bien, qui a payé et manipulé des jeunes pour aller s’attaquer à ceux-là qui veulent aller voter, tout est parti de là. Nous déplorons ces violences, je suis confiant quand aux mesures prises par l’État en vue de ramener le calme à N’zerekore » accuse Souleymane Keita,melbre du BPN du RPG Arc-en-ciel, Conseiller du chef de l’Etat, Pr Alpha Condé.

Quelques du BPN du RPG Arc-en-ciel

Dans la soirée, c’est par une déclaration officielle que le parti au pouvoir a durcit le cuir en accusant ouvertement l’opposant Cellou Dalein Diallo.

A l’UFDG, une source du bureau politique nationale nous assure que son parti « ne va pas tomber dans l’émotion. Ils ont eut tout le temps de réflechir, d’écrire et faire la déclaration. Nous ne sommes pas prêts à réagir, nous allons regarder le pour et le contre, prendre notre temps de discuter à l’interne ».

Notre interlocuteur promet que « la décision fera l’objet d’un communiqué officiel » du parti de Cellou Dalein Diallo.

« Mais il faut être malade pour le croire » s’est énervé notre source, analysant certainement la gravité des accusations contre le président de l’UFDG.

« Ils veulent nous distraire…combien de violences il y a eu en N’Zerekoré au temps du régime feu Lansana Conté? Combien de violences y a-t-il eu lieu au temps même d’Alpha Condé? Nous, ne sommes pas là-bas…Si c’est vrai que c’est nous qui sommes à la base de ces violences, pourquoi n’ont-ils pas gardé les corps? » s’interroge notre source.

Aussi, ce membre du BPN de l’UFDG rappelle au RPG Arc-en-ciel qu’il y a eu des élections contestées et que la communauté internationale condamne….

« Le leader de l’UFDG a juré sur tous les toits d’empêcher par tous les moyens le président Alpha Condé de gouverner ; quitte à organiser des tueries dans son propre camp pour accuser le régime en place et se « victimiser » aux yeux de la communauté internationale.Tout le monde se souvient de son fameux « appel à mourir » tenu devant ses militants endoctrinés en ces termes : «Est-ce que vous êtes prêts à mourir » ? » persiste le RPG Arc-en-ciel dans sa déclaration.

Et d’enfoncer : « C’est dans ce registre sombre que le journaliste Mamadou Koula Diallo a été froidement assassiné au siège de l’UFDG lors d’une altercation entre les pro-Bah Oury et Cellou Dalein Diallo, alors qu’il n’y avait la présence d’aucun agent de sécurité.