Covid-19 : « La façon dont nous gérons n’est pas bonne » (Alpha Condé)

0
1057

Conakry, Guinée : dans sa rencontre ce jeudi 16 Avril avec le ministère de la Santé et tous les services, CHU, ANSS, et autres partenaires tels que l’OMS impliqués dans la lutte contre le nouveau coronavirus en Guinée, le président guinéen, Pr Alpha Condé, a dit son regret au regard du rythme élevé des contaminations dans son pays. Extraits de son discours diffusé par la RTG.

« Pas seulement avec l’ANSS »

« On ne peut pas guérir cette maladie avec l’ANSS seulement, il faut qu’on se dise la vérité. Il faut associer toutes les capacités qui peuvent se battre. On ne nous dit pas la vérité, sincèrement. C’est optimiste, oui :  Il faut être optimiste…ça va monter et quand on aura fini de voir les contacts, ce sera fini…Non ! C’est déjà arrivé dans la communauté, donc on ne nous dit pas la vérité.

Notre situation va être pire alors qu’on devait avoir une situation beaucoup meilleure parce que tout le monde disait que la Guinée a l’expérience d’Ebola, ça va l’aider. Ce n’est pas le cas actuellement, il faut se dire les quatre vérités. Chaque fois, je dis il faut associer le maximum, Non ! Il faut associer le maximum, Non !

« Je reçois des critiques »

Moi je reçois des critiques, quelqu’un qui est positif ne peut aller dans un taxi…Aujourd’hui, on ne fait que monter, monter….on est à 400 –cas confirmés positifs au covid-10, ndlr-, à ce rythme- là, où on va ? Quand on dit d’accord, on a fait beaucoup de tests….Mais il se trouve aujourd’hui qu’il y a des gens…le militaire là qui est mort. Comment il l’a eu ?

« la saison des pluies arrive »

Donc nous sommes entrain de passer à un stade très grave où on  passe à des contacts de ceux qui sont arrivés à des simples communautaires…Et on va arriver à la saison des pluies.

« On va à la catastrophe »

Il faut qu’on se dise les quatre vérités et qu’on mette toutes nos forces médicales en action…Il ne s’agit pas seulement d’un groupe. Tous les gens qui peuvent travailler, il faut qu’on les mette au travail. Cela est très clair sinon on va à la catastrophe.

On a commencé à 1 cas, 2, 3 aujourd’hui on est à 400 cas et c’est extrêmement grave. Il faut qu’on se dise les vérités : ça ne va pas, sincèrement. La façon dont nous gérons n’est pas bonne.

J’ai toujours dit qu’il faille associer le maximum. Il y a beaucoup de bonnes volontés qui peuvent participer » dixit Pr Alpha Condé.

Lire ici la situation à la date du 16 AVRIL 2020