Ville morte ce mardi : le RPG Arc-en-ciel dit « bravo » à l’opposition

0
1119

Conakry, Guinée : Le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) appelle ce mardi 21 avril 2020, les populations de Conakry à observer une journée ville morte pour protester contre l’installation d’une « assemblée illégitime » et « l’exploitation de la crise sanitaire à des fins politiques ».

La mouvance Présidentielle a répondu ce mardi 21 avril à cette accusation qu’elle qualifie de non fondé pour justifier une telle manifestation.

Sidiki Touré, responsable en charge de la communication du RPG Arc En Ciel que nous avions joint, soutient pour la première fois cette initiative du FNDC.

Pour le premier responsable de la communication du RPG Arc En Ciel, il n’est pas du tout opportun de faire une quelconque manifestation dans le pays en cette période de crise sanitaire.

« Si ces villes mortes font que chacun puisse rester chez soi, je dirai bravo à l’opposition parce qu’elle contribue largement à satisfaire la volonté du gouvernement » estime t-il. L’opposition au sein du FNDC reste vent debout contre ce qu’elle appelle l’instrumentalisation de la pandémie du coronavirus à des fins politiques et accuse le gouvernement de violer ses propres lois édictées dans le cadre de la riposte contre cette pandémie en regroupant plus de 200 personnes à la rentrée parlementaire prévue ce mardi.

Sidiki Touré estime que l’ouverture de cette session ne comporte aucun risque.

« Quand un regroupement est organisé et que tous les gestes barrières sont observés notamment la distanciation entre les gens, le lavage des mains, le port des masques… Il ne peut pas y avoir de problème d’autant plus que c’est une affaire d’Etat et ce n’est pas une manifestation qui va avoir lieu tous les jours » a-t-il précisé.

« Les besoins de l’Etat sont tels qu’il faut les protéger. Quand l’Etat a des nécessités, il faut le faire et il faut agir dans ce sens. Mais ceux qui disent que l’Etat est entrain de violer ses propres lois sont entrain de se tromper parce que cela n’est pas de leurs intérêts que la (nouvelle ) Assemblée nationale s’installe. Quand les dispositions et mesures pratiques sont prises par l’Etat, il n’y a aucun problème que cette réunion n’ait pas lieu. Surtout quand il s’agit de la vie de la Nation » martèle M. Toure.

Pour ce responsable de la mouvance présidentielle, l’argument avancé par FNDC accusant l’Etat de se servir de la pandémie à de fin politique n’est pas fondé.

Moise Rama Fils