CENI : Mamady 3 Kaba, le boulevard grand pour devenir prochain Président

2
425

Conakry, Guinée : La succession de feu Me Amadou Salif Kebe a été engagée dès l’inhumation de sa dépouille mortelle. Le bras de fer pour la désignation du représentant de la Société civile, entre CNOSCG et le Barreau de Guinée a fait les choux gras de la presse nationale.

Hier dans la soirée, c’est Dr Dansa Kourouma et cie, bref le CNOSCG, qui remporte ce duel fratricide. C’est bien un membre du bureau du CNOSCG qui est nommé, par décret, commissaire à la CENI, remplaçant ainsi feu Me Amadou Salif Kebe, Avocat.Le juriste Mamadi 3 Kaba, est celui qui vient d’être nommé par le nouveau président de l’Assemblée nationale, directeur de cabinet.

Après la mort de son président, c’est bien un autre représentant de la Société civile, Kabinet Cissé, qui a été nommé président par intérim. Kabinet Cissé et Mamadi 3 Kaba, vraisemblablement, pourraient être des adversaires et se livrer une lutte fratricide pour occuper la tête de l’institution.

Mais selon des sources proches de la Société civile, cette guerre n’aura pas lieu. Les esprits étant préparés à accepter Mamadi 3 Kaba comme prochain président de la Commission électorale.

L’expérience de l’homme est mise en avant. Il y a juste quelques mois, le juriste Kaba a dirigé le comité d’audit du fichier électoral guinéen. Même si par la suite, ce dossier est toujours resté le goulot d’étranglement dans les relations entre l’opposition et le pouvoir. En assumant ses fonctions de président de comité d’audit, Mamadi 3 Kaba a quand même mis de la manière parce que le compte-rendu de ces activités a été su dans l’opinion.

Lors du dernier vent de changement au CNOSCG, c’est bien à Mamadi 3 qu’on a confié le département en charge des questions juridiques et électorales. Il est présenté comme un fin connaisseur de la CENI et du processus électoral guinéen.

« Mes sincères remerciements et reconnaissances à toute la Société Civile et particulièrement le Conseil National des Organisations de la Société Civile Guinéenne pour la Confiance et le choix porté sur ma modeste personne. Je pus assurer de mon engagement total à mériter pleinement cette lourde responsabilité” a-t-il réagit, quelques heures après sa nomination.

La CENI a été le théâtre d’accrochages permanents entre le pouvoir de Conakry et l’opposition. Le défunt président Me Salif Kebe a été confondu au militant du parti au pouvoir qui avalise, sans discernement, les instructions venues d’en haut. Mamadi 3 Kaba pourra-t-il changer la donne, s’il est élu président de la CENI? That’s the question !

2 Commentaires

Comments are closed.