Aéroport Gbessia : un test négatif à la Covid-19 sera exigé à tout revenant ou expatrié

0
361

Conakry, Guinée : Dans une note explicative de l’ANSS sur l’évolution de la maladie en Guinée, des mesures strictes sont prises pour ceux qui viennent de l’Etranger, nationaux ou non. Extrait du document

Lundi 19 avril
Nous avons enregistré (64) cas positifs sur( 399) échantillons testés ce qui fait que depuis le début de la maladie nous avons enregistré un total de( 2927) cas. Plus de (10 000) contacts ont été enregistrés par nos services de santé.

Nous suivons de façon active plus de 1800 personnes. (686) personnes sont hospitalisées sur les différents sites. Malheureusement nous avons enregistré (01) décès. Ce qui porte le nombre de décès à (19). Toutefois (23) personnes sont sorties guéries des différents sites de prise en charge, ce qui porte le nombre total des sorties guéries à 1548 personnes. (17) malades sont toujours hospitalisés à la réanimation et nécessite des soins intensifs.

Quant aux activités communautaires nous avons visité plus de 51 mille ménages et plus de 130 milles masques ont été distribués dans ces ménages.

Nous portons à votre connaissance de la mise en place de façon exceptionnelle d’une mesure de gestion de nos compatriotes et expatriés revenant au pays après un séjour à l’extérieur. Elles consistent à exiger des revenants un test négatif à la COVID-19 du pays de provenance d’au moins 14 jours et les soumettre à un test sur le sol guinéen suivi d’un isolement pendant 14 jours dans un hôtel de la place. Un dernier test est fait avant la sortie de l’isolement. Pendant tout le séjour à l’isolement aucune visite n’est autorisée. Cette mesure préventive vise à limiter le risque d’importation de nouveaux cas en Guinée mais aussi assurer une prise en charge rapide des cas positifs éventuel.

Ces dernières semaines 48 voyageurs sont entrés en provenance de cinq pays et 07 personnes sont sorties du confinement et ce dispositif a permis de détecter un cas positif qui a été transféré à Donka pour une prise en charge.

Cette action encadrée et suivi de près par les autorités au plus haut niveau est à la fois une mesure de solidarité à l’égard de nos concitoyens mais aussi un soutien encadré aux projets de développement en cours. La prise en charge est assurée gratuitement par l’Etat.

C’est le lieu de remercier Monsieur le Président de la République le Pr Alpha Condé pour son leadership personnel dans cette riposte et surtout pour le retour de nos compatriotes.

Depuis le début de la maladie 10 319 personnes ont été suivies par nos équipes parmi lesquelles 28 personnes sont perdues de vue après trois jours de suivi. C’est perdue de vie représente moins 1%.

Nous vous invitons à répondre aux appels des équipes de suivi des contacts et des assistantes sociales pour le rendu de résultats positifs afin que votre prise en charge soit assurée le plus tôt que possible. »