Poulets pourris recyclés : l’Union des consommateurs réagit

0
434

Conakry, Guinée : La vidéo a fait le tour des réseaux sociaux depuis plusieurs jours déjà. On y voit des personnes ramassant au dépotoir d’ordures de Dar-Es-Salam des poulets pourris qui ont été saisis quelques jours plutôt par les hommes du colonel Tiégboro et jetés

L’image est surréaliste ! L’Union pour la Défense de Consommateurs de Guinée condamne avec la dernière énergie cette pratique de ces citoyens qui mettent la vie d’autres citoyens en danger, indique son président Bany Sidibé.

Joint ce jeudi 21 Mai par Guinéetime.com, le Président de la structure en charge de défendre les consommateurs n’a pas tardé de condamner l’acte

« Vraiment nous condamnons fermement ces pratiques et nous recommandons à toutes ces personnes d’arrêter immédiatement ce genre de comportement parce que cela est extrêmement grave. Prendre des poulets pourris qui sont déjà jetés aux ordures, les revendre sur le marché est grave, nous condamnons cela » a affirmé sa désolation Bany Sidibé

Il annonce que des séries de sensibilisation sont en cours sur cette nourriture désormais prohibée à la consommation mais aussi un rapprochement des services spéciaux afin d’identifier les personnes sur la video. Plus loin, le Président de l’UDCG dénonce

« Il ya une procédure, on ne vient pas jeter (Parlant des poulets pourris ndlr) comme ça et puis abandonner, ce n’est pas normal. Il faut tenir compte de toutes ces démarches là. Quand on saisit un produit, c’est l’opérateur qui doit chercher les moyens pour aller brûlerIl y a des raisons qui expliquent l’inondation des marchés avec des produits impropres à la consommation » déplore t-il

Certes que le comportement des citoyens qui ramassent ces poulets pourris dans le but de les consommer ou de les revendre sur le marché est déplorable, mais la part du ministère du commerce et de l’office nationale de contrôle et qualité est aussi pointé du doigt par Bany Sidibé.

« Nous condamnons le comportement du ministère du Commerce et de l’Office National de Contrôle des Normes et Qualité. Ce sont eux qui ne jouent pas leur rôle. S’ils l’avaient fait dans le cadre de l’anticipation, de sensibilisation et d’enquête, on n’en sera pas là » dit -il.

A quelques jours seulement de la fête de Ramadan, l’Union pour la Défense de Consommateurs de Guinée appelle les citoyens à plus de vigilance avec les produits vendus sur le marché par la vérification de leur date de péremption.

Contacté, le ministère du Commerce dit que ce dossier relatif aux produits animaliers ne relève pas des compétences de son département, mais plutôt du Département en charge de l’Elevage.