Faire la prière de l’Aîd El Fitr à domicile : le Grand Imam de Labé vous guide…

0
565

Labé, Guinée : les regroupements pour la célébration de Laid -El -Fitr, une fête de grande réjouissance musulmane, ne sont pas autorisés en cette période d’urgence sanitaire. Le Grand Imam de Labé, El hadj Badrou Bah, explique comment prier. 

« Se regrouper pour faire la prière le jour de la fête, c’est très important surtout après avoir jeûné un mois de ramadan. Mais cette fois, compte tenu de cette maladie de coronavirus, il se peut qu’ on célèbre cette fête autrement. Même si je ne pense pas que c’est écrit quelque part. Après avoir fermé les mosquées et les autres lieux de prière, il faut faire cette prière de Laid -El -Fitr à domicile. Je n’ai pas vu où ce cela est mentionné mais comme dans notre religion musulmane rien n’est occulté, on se penche sur des exemples.

Si par exemple quelqu’un vient le jour de la fête en retard à la prière, comment est-ce qu’il va se rattraper ? C’est partir de là que nous allons nous référer. Il y’a certains maîtres coraniques qui soutiennent que si une telle situation arrive à un fidèle musulman, ce qu’ il doit faire, c’est de se retourner à domicile pour y accomplir cette prière. Il est dit aussi que ce fidèle musulman peut également regrouper les autres membres de sa famille qui n’ont pas eu la chance de célébrer cette prière de L’Aid-El-Fitr en groupe, pour qu’ils la fassent ensemble. Ils peuvent le faire, comme si c’était au lieu indiqué pour faire cette grande prière. Comme on a pas vu où  cela est interdit, c’est possible alors de le faire ainsi  » , affirme Elhadj Mamadou Badrou.

 Poursuivant, le grand imam de la Cité de Karamoko Alpha Mô Labé, revient sur la démarche à suivre pour accomplir cet acte religieux à domicile .

« Le chef de famille peut diriger cette prière accompagné des autres membres de sa famille. La première rakat, il peut réciter la fatihah qui sera suivie d’un autre verset. Après avoir magnifié le tout puissant 7 fois par Allahu Akbar. Après cette première phase, si le fidèle peut réciter la sourate Sabihisma, il peut le faire dans le cas échéant, il peut choisir une autre sourate.

A la deuxième rakat, quand le fidèle se relève, il peut magnifier Dieu (Allahou Akbar ndlrrr) 6 fois cette fois ci. Ensuite, il récite la fatihah accompagnée de la sourate Alkhashiyati. Mais s’il ne maîtrise pas cette dernière, il peut prendre une autre. Après les deux rakats, il peut formuler des voeux sans faire le sermon. En faisant cela comme tel, le fidèle pourrait avoir la bénédiction de Dieu.

Comme ils ont interdit pour le moment la célébration de la fête de Laid -El-Fitr dans les grands lieux de prière et dans les mosquées, les fidèles musulmans peuvent procéder ainsi » explique l’érudit de Labe. 

Après un mois de prières, de sacrifices et actes d’adoration, la Umma Islamique fête ce dimanche la grande prière de l’Aid El Fitr.


Aissatou Diallo Labe pour Guineetime