La FESATEL se retire de l’USTG : « beaucoup de choses l’explique » (Roméo)

0
373

Conakry, Guinée : Le bateau USTG est-il entrain de couler en ce moment ? En tout cas tout porte à croire que rien ne va entre son secrétaire général et les autres structures syndicales affiliées à elle.

En guise de soutien à la suspension des activités du SLECG pour dit-il, tentative de déstabilisation du mouvement, ce mercredi c’est la FESATEL qui a emboîté le pas à Aboubacar Soumah. Mais sauf que tous ces agissements ont une connotation politique a indiqué ce mercredi à Guineetime.com.

Mohamed Bangoura, responsable en charge de la communication de l’USTG, révèle que cette démarche en cache une autre qui consiste à déstabiliser le secrétaire général de l’USTG pour son refus d’adhérer au FNDC.

« Dans les jours à venir, je mettrais à votre disposition toutes les preuves, l’endroit, l’heure le moment auquel ils ses sont entretenus avec quelqu’un que nous connaissons tous ici pour déstabiliser le camarade secrétaire général Abdoulaye Sow qui n’a jamais voulu faire partie du FNDC » révèle t-il.

Poursuivant, Mohamed Bangoura estime que cette suspension de la FESATEL dirigée par Abdoulaye Barry n’apportera rien au SLECG.

« Abdoulaye Barry (Secrétaire général de la FESATEL ndlr) lui-même avait signé une trêve spéciale avec les patrons des compagnies de téléphonie mobile. Je ne sais pas quel apport il pourra faire. Qu’est ce que d’ailleurs la FESATEL a fait pour pourvoir soutenir le SLECG dans sa revendication d’amélioration des conditions de vie et de travail ? C’est bien cette question qu’il faut se poser. Le départ d’Abdoulaye Barry, beaucoup de choses l’expliquent » insiste Roméo.

Avant la FESATEL, c’est bien le bouillant Aboubacar Soumah qui avait annoncé le départ du SLECG.

S’agissant de la suspension des activités du SLECG au sein de l’Union Syndicale des Travailleurs de Guinée, il parle d’ingratitude de la part d’Aboubacar Soumah envers son Abdoulaye Sow.

«C’est aujourd’hui il va le dire parce qu’il est ingrat. Souvenez vous qu’il y a une amitié de quinze(15) années entre lui et Kadiatou Bah (Secrétaire général de l’autre branche du SLECG ndlr). Ce qu’il n’a pas toléré à cette dernière, il ne le fera pas pour quelqu’un d’autre. Aboubacar Soumah dit que le camarade secrétaire général veut déstabiliser son mouvement, donc il reconnait que ce dernier est fort » soutient ce responsable en charge de la communication de l’Union Syndicale des Travailleurs de Guinée.

Reste à savoir si Abdoulaye Sow résistera à toute cette vague de suspension au sein de sa centrale dirigeante sans aucune réaction positive allant dans le sens d’un dialogue.

Moise Rama Fils