Kankan : « la gestion des affaires de la mairie est opaque » (Conseiller)

0
449

Kankan, Guinée : Son élection à la tête de la commune urbaine de kankan a fait couler beaucoup d’encre et de salive. Bientôt trois ans à la tête de Nabaya Ville, le Maire Mory Kolofon DIAKITÉ est très critiqué par ses conseillers qui l’accusent de gestion « opaque ».

En clair, ses conseillers l’accusent de gestion clanique des affaires et biens de la commune. C’est ce qui nous a fait savoir le conseiller communal Lancinè CONDE,  le fédéral du Bloc Libéral lors d’un entretien avec notre correspondant basé dans la commune urbaine. 

Notre interlocuteur nous a d’abord fait la situation de la Mairie avant d’évoquer l’affaire des cuves qui attire l’attention de presque toutes les couches sociales de la ville.

«La Mairie de kankan ne se porte pas bien, je le dis parce que la gestion au niveau de la Mairie est une gestion opaque. Des choses se déroulent en catimini entre un certain nombre de groupes : l’Exécutif et le secrétaire général, les administrateurs du côté de l’exécutif. Ce sont eux qui sont au bain de toutes les situations et les conseillers ne sont informés de rien. On a toujours dénoncé mais nous n’avons pas la situation » regrette Condé.

«De notre installation en février 2018, jusqu’à maintenant, aucun conseiller ne peut vous dire que je connais les avoirs de la Mairie: le montant se trouvant à la Banque, les dépenses effectuées et  le recouvrement des recettes. Aucun conseiller ne peut vous le dire. Or ce sont les conseillers qui doivent informer les citoyens de tout ce qui se passe à la mairie. C’est le conseil qui doit décider des entrées d’argent émanant des gares-routière et des Marchés ainsi que des clés de répartition des dons. Tel n’est pas le cas chez nous ici. Tout est fait par un petit groupe. Voilà pourquoi on évolue pas. Je ne suis pas le seul à le dire, tous les 23 conseillers reconnaissent cela » explique-t-il.

 A propos des 50 cuves, récipients de grande quantité pour la conservation de l’eau, offertes par une société minière de la région et  dont l’affaire fait grand bruit, le conseiller communal répond.  

«Nous nous sommes  réunis (tous les 23 conseillers) le 03 de ce mois par rapport aux cuves que la SAG a envoyé. Nous avons mis une commission en place qui doit mettre nos plateformes revendicatives sur papier à savoir la gestion opaque et la situation des 50 cuves que la SAG a envoyé. On voudrait vraiment savoir comment les cuves ont été réparties » a mentionné Lancinè CONDE, aussi Secrétaire fédéral du bloc Libéral. 

Ce matin, le maire de Kankan, him self, a refusé de se prêter à nos questions, arguant être diffamé par un site d’informations. Toutes nos tentatives pour avoir la version du Maire sur ces accusations sont pour le moment vaines.