Kankan : des maquis ouverts malgré l’interdiction liée au covid-19

0
311

Kankan, Guinée : Après la levée du couvre-feu pour l’intérieur du pays, un relâchement des mesures de barrières sanitaires se fait sentir à kankan. Alors que ces mesures sont encore en vigueur, il faut attendre la tombée de la nuit pour voir  une ruée de jeunes vers le Maquis le plus convoité de la ville. Constat de notre correspondant  dans la préfecture. 


Dans le souci de combattre le coronavirus, les hôtels, motels,maquis et bars sont officiellement fermés sur toute l’étendue du territoire national guinéen. A kankan, ces mesures semblent être piétinées. Malgré la menace de la pandémie sur le pays, les adeptes du show bizz de la ville semblent ignorer le danger du virus.

Une fois la nuit tombée dans le Nabaya, l’ambiance prend le dessus au Maquis « la Montagne » où presque toute la jeunesse se retrouve sans aucune mesure des barrières sanitaires.

« On a interdit de venir à la danse mais nous on ne peut pas rester à la maison comme ça, ça fait longtemps que mes amis ont commencé à venir, c’est pourquoi moi aussi je suis venu m’amuser aujourd’hui. Et d’ailleurs, le coronavirus n’est pas à kankan, donc nous on peut s’amuser ici sans problème » nous confie un citoyen, sous anonymat.

Et un autre de poursuivre, lançant un appel aux autorités.

« On a interdit les regroupements dans le pays mais si les bars sont officieusement ouverts où plus de 100 personnes peuvent se croiser, je crois que c’est un risque de propagation de la pandémie et il faut que les autorités veillent  sur les mesures pour le bonheur de tous. »

 
Interrogé sur le sujet, le président de l’association des propriétaires des bars, motels et hôtels de Kankan, Paul Bongono, semble s’aligner sur la décision des autorités.

« Tous les bars et  motels de la ville resteront fermés jusqu’à la fin du coronavirus dans le pays ».

Au niveau de la direction préfectorale de l’hôtellerie, du tourisme et de l’artisanat, le premier responsable, Mr Bamba est aussi sur cette décision.

« On a demandé à chaque hôtelier et propriétaire de motel de fermer, si quelqu’un s’entête à ouvrir de quelques manières que ce soit, s’exposera à toutes les sanctions…, on ne permettra à personne de jouer avec la santé de nos compatriotes à cause de l’argent, que cela soit clair comme l’eau de roche » martèle-t-il.


Pour rappel, l’état d’urgence sanitaire est prorogée jusqu’au 15 juin prochain. Même si sa reconduction est possible, tout porte à croire que les citoyens de la ville de Kankan trouvent ces mesures très angoissantes