Migration irrégulière : la Guinée reçoit 44 migrants non malades de covid-19

0
723

Conakry, Guinée : Cherchant à secourir les compatriotes en situation de détresse sur le chemin de l’exil, l’Etat guinéen en collaboration avec ses partenaires multilatéraux ( UE et OiM) dans le cadre de initiative conjointe pour la réintégration des migrants, a obtenu ce lundi 15 juin le rapatriement de 44 migrants venus du Niger.

Saluant ce retour au bercail des compatriotes guinéens bloqués au Niger, le Ministres des Affaires étrangères et des Guinéens de l’Etranger, Mamadi Touré a exprimé toute sa joie.

« Je suis animé d’un sentiment de joie en vous accueillant aujourd’hui vous les jeunes, à la faveur de votre retour au pays sain après avoir traversé les chemins dangereux dans une aventure périlleuse. Je voudrais d’emblée rappeler ici ; que toute cette opération a été prise en charge par l’Organisation Internationales pour les migrations (OIM) » souligne t-il.

« Cette joie reste tout de même incomplète, car certains de nos compatriotes restent bloqués à Agadès. Les dispositions sont prises pour qu’ils retournent eux aussi dans les meilleurs délais et qu’ils retrouvent leurs familles et leurs proches à travers une seconde vague de rapatriement qui aura lieu dans deux semaines » a rassuré le chef de la diplomatie guinéenne.

De son coté, la Représentante Pays de l’Organisation Internationale pour les migrations (OIM), Mme Fatou N’Diaye Diallo explique qu’à l’origine, un secteur de 150 migrants était prévu.

« Mais compte tenu de la situation, en collaboration avec le gouvernement nigérien, sous le leadership du Ministre des Affaires étrangères son Excellence Mamadi Touré, qui nous a aidé pendant tout le weekend à pouvoir ramener ceux qui ne sont pas positifs de la covid-19 et qui veulent vraiment rentrer au pays. Et ceux qui sont diagnostiqués aussi positifs, qui sont restés au Niger et qui étaient en contact avec le reste, ont dû rester pour être vraiment en parfaite harmonie avec les règles sanitaires imposées par les autorités nigériennes » a telle expliqué.

«En parfaite collaboration avec l’ANSS, nous remercions vraiment le gouvernement guinéen, parce que ça n’a pas été facile, faire revenir avec tout ce qu’on sait comme couloir humanitaire, avec toutes les dispositions à mettre en place pour déplacer un groupe de migrants d’un point A à un point B, en cette période de crise sanitaire, c’est vraiment difficile » a précisé Mme Diallo.

Compte tenu de la situation sanitaire qui prévaut, une centaine de migrants a dû rester au Niger pour respecter les règles sanitaires en vigueur.

Jouant sa mission régalienne, l’Etat guinéen avec ses partenaires techniques (EU et OIM), travailleront d’arrache pied afin d’assurer le retour des compatriotes désireux de retrouver les siens.

En Outre, chaque migrant bénéficiera d’ un montant de 500.000 GNF dans le but de subvenir aux besoins nécessaires. A préciser dans les prochains jours, le reste des compatriotes seront également rapatriés en Guinée.

Par Amara Touré,

Depuis l’aeroport International de Conakry.