Kankan-Mines : le Gouverneur Sadou Keita en quête de paix entre Kagan et Fodékaria

0
364

Kankan, Guinée : le conflit domanial existant entre Kagan et Fodekaria s’achemine vers son épilogue avec la médiation enclenchée par le tout nouveau gouverneur de région Sadou KEITA en tournée dans ces districts.

Après  sa rencontre avec les sages du premier district, ceux du second étaient à l’honneur ce Mardi 16 juin 2020. En effet, ces deux communautés liées par le sang, se querellent autour d’une parcelle de terre devenue un terrain d’exploitation minière.  Le tout dernier affrontement entre ces deux protagonistes a fait 26 victigmes dont 2 morts.

Récemment à la tête de la région administrative de kankan, le gouverneur Sadou KEITA fait la résolution de ce conflit une priorité: sous sa conduite, une forte délégation composée des autres autorités de la ville  était ce jeudi dernier à Fodekaria relevant de la sous-préfecture de Batè Nafadji pour prodiguer des messages de paix et d’entente. 

Dans le même sillage, cette même délégation s’est rendue dans le second village (kagan) appartenant à la sous-préfecture de Balandou dans le but d’apaiser les tensions. 

« Hommes, femmes, jeunes de kagan, ce qui s’est passé entre vous et vos frères de Fodekaria n’est pas du tout appréciable » a regretté le Gouverneur Keita, avant de les exhorter à la paix car « seule la paix et la cohésion sociale pourront vous faire profiter de cette terre pour laquelle vous vous entretuez ».


De leur part, les sages de ce village, comparativement à leur protagoniste, ont sollicité donner ultérieurement leurs avis sur cette proposition  de paix du gouverneur. 


En répondant à leur demande, Sadou KEITA a fait savoir ceci: « J’accepte de vous donner quelques jours pour que vous vous concertiez. Quand je suis allé à Fodekaria, c’est la même chose qu’ils m’ont demandé. J’ai accepté, et quelques jours après, ils m’ont fait parvenir leur position. Je n’attends que la vôtre avant de prendre ma décision finale ».

 
En clair, c’est à l’issue de l’écoute des deux parties que ce tragique conflit domanial pourrait prendre fin dans les jours à venir. Il faut rappeler que s’il y a un bilan négatif qu’a pu laisser l’ancien préfet de Kankan, Aziz Diop, lors de son départ, c’est la perpétuité de ce conflit qui a coûté la vie à plusieurs personnes de ces districts.