Page noire : Inhumation du guitariste Petit Condé : les promesses du ministre de la Culture

0
486

Conakry, Guinée : Ansoumane Camara ‘’Petit Condé’’ décédé le 15 juin 2020 des suites de maladie à l’hôpital Ignace Deen a rejoint sa dernière demeure ce mercredi 17 juin au cimetière Cameroun dans la commune de Dixinn.

Mais avant, il a eu droit un symposium à la morgue de l’hôpital en présence de certains membres du gouvernement avec à sa tête le ministre de la culture des Sports et du Patrimoine Historique Sanoussy Bantama Sow, de celui de l’industrie et petites et moyennes Entreprises, Tibou Camara, des artistes, des religieux, du monde de la Culture, des parents, amis et connaissances venus très massivement rendre un hommage mérité à l’illustre disparu.

Sanoussy Bantama Sow dans son témoignage a surtout salué les valeurs spécifiques qu’avait incarnées le musicien avant de promettre qu’un grand hommage sera rendu à tous ces grands artistes qui nous ont quitté à la fin de la période de crise sanitaire du COVID-19.

« Si vous aviez constaté, nous avions perdu plusieurs artistes comme Kadé Diawara, Kany Dambakaté, Mory Kanté et maintenant Petit Condé. Nous avons décidé après cette pandémie d’organiser un hommage à tous ces grands artistes de Guinée autour du nom de Mory Kanté…c’est un engagement. A l’heure où je vous parle, une commission a déjà commencé à travailler autour de ça, nous allons les (artistes décédés ndlr) honorer dans ce pays parce qu’ils ont pleinement vécu pour la culture guinéenne et la Guinée » engage-t-il l’Etat.

Très ému, le ministre Sow a invité la jeune génération à suivre les pas du fondateur du groupe standard.

« C’est une très grande perte pour la culture guinéenne et pour tout le peuple de Guinée. Ansoumane Camara ‘’petit Condé’’ on l’a connu ces dernières 20 années pendant lesquelles il a accompagné toutes les grandes stars de ce pays. Il a fabriqué des stars de la Basse côte, du Fouta, la Haute Guinée et de la Foret. Il a prouvé qu’il était un artiste national. Il était très proche de moi, avec lui, on a réglé pleins de problèmes qui existaient au niveau des artistes (…) je lance un appel à la nouvelle génération de voir le parcours de Petit Condé qui est un exemple à suivre. Si cette jeune génération suit l’exemple de Petit Condé, je suis sûr que nous allons continuer à vendre l’image et la culture de la Guinée à travers le monde » a conseillé le ministre.

Apres les honneurs rendus par les artistes et la prière mortuaire, le cortège funèbre s’est dirigé vers le grand cimetière Caméroun où sa mise en terre s’est déroulée aux environs de 11 heures sous les larmes de sa famille biologique et le monde culturel inconsolable.

Moise Rama Fils