0
318

Conakry, Guinée :L’union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) a réagi au décret pris ce jeudi 18 juin par Alpha condé, instruisant le ministre Bouréima condé d’installer les conseils de quartier et district.

Les élections locales tenues il y a deux ans devraient être parachevées par l’installation des chefs de quartier et district mais aussi par la mise en place conseils régionaux. Face au refus de l’exécutif de procéder à leur mise en place, Cellou Dalein Diallo a saisi la cour suprême qui lui a donné raison. Aujourd’hui, l’UFDG considère ce décret comme la preuve de toutes ses actions.

« Nous avons écoutés ce décret et nous notons simplement qu’il n’ya pas une volonté exprimée réelle d’Alpha condé pour le règlement du contentieux électoral en guinée » a lancé Ousmane Gaoual Diallo, chef de département de la communication.

« On note cependant que tout ce retard a été voulu et a été entretenu par lui malgré les injonctions de la loi et malgré les décisions des tribunaux guinéens à ce sujet. Il faut aussi rappeler que les conseils régionaux sont toujours en attente de bénéficier de cette même injonction pour rappeler au ministre de la l’Administration du Territoire que les conseils régionaux auraient du être installés quasiment soixante (60) jours seulement après l’installation des conseils communaux. Sur cette question, nous ne savons pas ce qu’il veut ? Cela montre qu’Alpha Condé n’a aucune volonté de régler les contentieux politiques, il est dans une démarche politique et tout ceci fait le combat du FNDC et l’opposition engagé pour son départ à la gouvernance de ce pays. On ne peut pas continuer à garder à la tête de ce pays quelqu’un qui ne respecte ni les lois, ni les décisions des juridictions du pays » a soutenu Ousmane Gaoual Diallo.

L’ancien député uninominal de la préfecture de Gaoual estime que cet acte du locataire du Palais Sekhoutouréyah donne encore du courage et d’engagement au FNDC et a l’opposition dans leur combat pour l’instauration d’une véritable démocratie dans le pays.

Plus loin, Ousmane Gaoual indique que si Alpha Condé pense qu » lui et son camp vont prendre ce décret comme une volonté d’ouverture, doivent se raviser. Ce n’est ni plus, ni moins pour l’UFDG qu’un calcul politique.

Moise Rama Fils