Kankan : démarrage des négociations entre enseignants et fondateurs d’écoles privées

0
249

Kankan, Guinée : Après plus de deux mois de cri de coeur sans être entendu, une négociation entre les enseignants du privé et les fondateurs des écoles privées vient d’être mise sur pied ce jeudi 25 juin 2020 par le directeur préfectoral de l’éducation à  kankan, a-t-on constaté.


Durant presque trois heures, les responsables d’écoles privées, enseignants contractuesl et cadres de la DPE étaient autour de table dans la salle de réunion de la direction préfectorale de l’éducation de kankan. Objectif, mettre fin à la menace de grève proférée par les enseignants contractuels qui sont sans salaire depuis le mois de Mars.

Cela est la résultante de la pandémie de la covid-19 qui a entraîné les congés exceptionnels dans le secteur de l’Education.

A l’entame du dialogue, le Directeur préfectoral de l’éducation, Morlaye CONDE puisque c’est lui qui a fait appel aux deux parties, a planté le décor.

« Nous sommes face à une situation très critique. Raison pour laquelle je vous invite tous à mettre les balles à terre pour  que nous puissions franchir cette étape. Pour cela, une fois encore, il faut que chacun d’entre-vous mette de côté sa position ».

Avant de passer la parole au porte-parole de ces enseignants, qui comptent boycotter la réouverture des classes prévues pour ce 29 juin prochain. 

« Tous les enseignants évoluant dans les écoles privées de Kankan, sont droit dans leurs bottes, engagés à accompagner sans aucune condition, sans aucun sentiment de réserve sur les différents points inscrits au  niveau de la plateforme du SNEPGUI ( syndicat national des enseignants des écoles privées de Guinée )  à savoir le paiement Intégral par les fondateurs des arriérés de salaires impayés des mois de Mars, Avril, Mai et juin; de la déclaration et l’immatriculation du personnel enseignant du privé à la Caisse nationale de sécurité sociale; la signature d’un contrat commun et écrit de 12 mois au lieu de 9 mois accompagné d’un bulletin de paye mensuel; l’augmentation de cent pour cent de salaire et sur les taux horaires dans toutes les écoles privées en République de Guinée dès la rentrée scolaire prochaine; le virement des salaires de tous les enseignants du privé à la banque et l’installation des démembrements du SNEPGUI dans tous les établissements privés du pays.« 

 Tels sont les points inscrits dans la plateforme revendicative présentée par Ibrahima Kefina KABA, premier secrétaire général chargé à l’organisation et à l’information du SNEPGUI à kankan.  

Après de longues discussions au tour de la table, le porte-parole des fondateurs d’écoles privées, pour sa part,  a au nom de ses amis fondateurs, promis de faire le compte rendu à ses collaborateurs et revenir avec quelques chose de potable sur la table de négociation.

 
Au terme de la rencontre, le numéro un de l’Education de Kankan, après avoir écouté toutes les deux parties, a prévu une autre rencontre ce vendredi au cours de laquelle une entente pourrait être trouvée entre ces protagonistes. 
Affaire à suivre !