Prévention des conflits : les conducteurs de moto-taxis bientôt impliqués

0
227

Conakry, Guinée : Le comité de pilotage du projet d’appui à la réduction de l’instrumentalisation socio-politique des jeunes taxis motards en période électorale a tenu sa première réunion vendredi par visioconférence.

C’est le ministre de la Jeunesse et de l’Emploi jeune qui a présidé cette rencontre. L’objectif de ce projet est de faciliter la réintégration socio-économique des jeunes taxis motards.  C’est un projet qui vise à organiser et former les jeunes relevant de ce secteur. 

Abdoulaye Aziz Diallo, coordinateur dudit projet explique les raisons de la mise en place d’une telle initiative.

« Le constat est parti du fait qu’on voit un nombre incalculable de motos dans les campagnes. Le but c’est d’éviter que les jeunes soient instrumentalisés. L’autre constat est que ce sont des jeunes diplômés sans emploi qui sont beaucoup plus impliqués dans cette corporation donc l’idée c’est de les aider à tirer profit de leur métier en leur formant et organisant sur l’entrepreneuriat et autres. Cela les rendrait beaucoup plus résilients. Parce que les manipuler, en leur donnant de l’argent, s’ils sont bien formés et le métier qu’ils font leur permet de tirer profit, nous pensons que ça pourrait régler le problème » a-t-il expliqué.


 Le lead de ce projet est assuré par le ministère de la jeunesse et de l’emploi jeune. Pour le ministre Mouctar Diallo, ces jeunes seront également appelés à sensibiliser les populations à la consolidation de la paix.


«C’est un projet qui est extrêmement important qui va sensibiliser ces jeunes, les mobiliser pour sensibiliser la communauté et les populations en vue de renforcer l’unité nationale. C’est un important projet qui vise la participation citoyenne des jeunes taxis motards dans le cadre de la prévention des conflits et la consolidation. Ce projet va se dérouler dans les 5 communes de Conakry et la commune urbaine de N’zérékoré en phase pilote. Donc les activités sont prévues, il y a eu des rencontres d’échanges de partage entre les syndicats et l’équipe technique du projet» poursuit Mouctar Diallo

Ce projet est financé à hauteur 1.250 mille usd par le système des Nations unies.


 Oumar Camara pour Guineetime.com