Reprise dans les universités : le « mot d’ordre de boycott » des étudiants

0
330

Conakry, Guinée : les étudiants des universités publiques et privées menacent de boycotter la réouverture du 29 juin, a-t-on appris dans une déclaration rendue publique.


Tout reste à croire si la réouverture des classes prévue  ce lundi 29 juin 2020 sera effective. Si jusque là aucune solution n’a été trouvée sur la situation des enseignants des écoles privées. Les étudiants des universités publiques et privées  menacent également de boycotter la réouverture du lundi. 

Dans une déclaration rendue publique ce vendredi 26 juin 2020, les structures qui représentent les étudiants de Guinée ont  lancé un mot d’ordre de boycott de la reprise des cours dans les institutions d’enseignement supérieur.

Dans cette déclaration, Le collectif des étudiants des universités publiques et le collège des étudiants des universités privées de Guinée reprochent à l’Etat de n’avoir pas pris en compte la diminution des frais de transport. Suite à cela, ces structures demandent à tous les étudiants des universités publiques et privées de Guinée de rester chez eux à compter de la date du lundi 29 juin 2020 jusqu’à ce que les revendications concernant la diminution du prix du transport soient prises en compte par l’État.

Depuis l’annonce de l’État d’urgence sanitaire, le gouvernement a baissé le prix du lire du carburant à la pompe de 10.000fg à 9000fg. Pendant ce temps, le tronçon se négocie à 3000Fg dans les taxis et 200fg dans les ministres bus. Pour l’étudiant de kaloum qui doit se rendre à l’Université général Lansana Conté de Sonfonia, il est obligé de payer par jour 30.000fg aller et retour. Chose que les étudiants trouvent anormale.