Souvenir : Kankan doit se rappeler que « le chinois est mort »

0
573

Kankan, Guinée : Les jeunes de Kankan, capitale de la Haute-Guinée, bastion du parti présidentiel, sont dans les rues en ce moment pour réclamer la construction d’un barrage hydroélectrique.

C’est le sujet qui fait lever les citoyens de Nabaya. Il réveille aussi des souvenirs. Le premier ministre du gouvernement, Dr Ibrahima Kassory Fofana, avait tenté d’expliquer, il y a quelques années, le manque de courant électrique dans la grande ville de Kankan.

« Le chinois est mort », est la phrase de trop qui aavait provoqué l’ire des Guinéens. Souvenir.