Faits-divers: arrêté pour trafic de drogue à la maison centrale

0
303

Conakry, Guinée : C’est une vigilance faite à la rentrée principale de la maison Centrale de Conakry qui a permis de mettre le grappin sur Mohamed Keita, présumé trafiquant de drogue

Keita était en possession d’un (1) Kilo de chanvre indien, dissimulé dans le casque de sa moto, et avait l’intention de l’infiltrer frauduleusement dans cette prison pour un détenu selon les explications du contrôleur général de police Boubacar Kassé.

Revenant sur l’arrestation du présumé dealer, ce responsable de la police guinéenne a indiqué que cet autre fait n’est pas une première à la sûreté centrale

« Les gens tentent toujours d’introduire frauduleusement des produits prohibés qui sont en porte-à- faux avec la législation à la matière. C’est ce qui a fait qu’il ya juste un mois, c’est une arme qu’on a voulu introduire et aujourd’hui, comme par le passé, lui aussi (Mohamed Keita ndlr) a voulu tenter d’introduire du chanvre indien à la maison centrale, destiné à un détenu » explique M. Kassé

L’arrestation de ce présumé trafiquant de chanvre indien a été possible grâce à la collaboration d’une pénitentiaire avec laquelle, ils formaient un réseau. Cette dernière détectée par sa hiérarchie, a obtempéré afin qu’on puisse arrêter le passeur.

Devant les micros de médias, Mohamed Keita le présumé trafiquant, dit qu’il a été piégé par ses collaborateurs dans cette affaire

« J’étais passer à Bordeaux ( Marché de fripperie à Madina, ndlr) pour acheter un pantalon jean’s le 30 juin, il ya mon grand du nom d’Agawa qui m’a remis ce colis pour que je puisse l’apporter à sa copine du nom de Fatime, une pénitentiaire qui travaille ici à la maison centrale. C’est arrivé ici j’ai été arrêté à la porte. Je ne savais absolument pas ce que contenait ce colis. Je demanderai à l’Etat de me pardonner car j’ai été piégé » regrette t-il

Lors de son audition, Mohamed KEITA a parlé de certaines personnes complices qui ne sont pas pour le moment sous les verrous, précise le Commissaire Principal, Ibrahima Sory Camara qui souligne cependant que les enquêtes sont déjà ouvertes et que le présumé trafiquant sera déféré ce jeudi 2 Juillet devant la justice.