Kankan-Electricité : l’épée de Damoclès sur la tête des autorités

0
691

Kankan, Guinée : A quelques heures de la marche que veut « gigantesque » les jeunes de Kankan, prévue pour ce lundi, le patriarche (sotitchèmô) de la ville a, assisté du Maire, du préfet et gouverneur, demandé au président du « mouvement des jeunes pour l’électrification de la haute Guinée » de renoncer à la manifestation.

 
Jusque-là pas de nouvelle satisfaisante pour les jeunes qui veulent aller encore organiser une marche ce lundi. Ainsi pour dissuader la jeunesse, le Sotitchêmô en présence de toutes les autorités administratives de kankan a fait appel dans la soirée de ce samedi aux responsables de ces grognards.

« Nous sommes satisfaits de la médiation entreprise par la délégation venue de Conakry: Il s’agit des jeunes de kankan résidant à Conakry. Des mains de cette délégation, nous  avons reçu la demande que vous avez formulé en commun accord et que je dois transmettre au président de la République. Cela sera fait. En attendant une réponse favorable du président Alpha Condé, je vous demande de renoncer à la manifestation. D’ici une semaine, les groupes thermiques seront en marche pour vous satisfaire avant l’installation du barrage » s’est-il adressé aux responsables dudit mouvement.

La lettre revendicative des jeunes de Kankan


« Avant de dire quoique ce soit, je précise que quand nos frères sont venus, ils nous ont demandé de soustraire certains de nos points de revendication. On l’a  fait. Et nous avons bien pris part à l’élaboration de cette demande mais après réflexion, l’assemblée m’a chargé de vous dire que d’ici le lundi, si on entend rien, on va sortir. C’est ça la décision de la jeunesse. Maintenant, si vous me demandez de surseoir à notre manifestation, pour votre respect, je ne peux pas dire non à ce que vous me demandez sage, mais avant de donner une réponse, permettez moi de me concerter avec les autres et vous revenir » a déclaré le président du mouvement, Ousmane Kaba, au terme de la rencontre. 


Il reste donc de savoir dans peu temps, si kankan enregistrera encore ce lundi une autre manifestation.

Créée en 1690 par Daouda KABA, la ville de kankan est confrontée ces derniers temps, à de sérieux problèmes d’électricité. Frustrés par ce manque de courant électrique, les jeunes de la ville depuis deux semaines, sortent dans les rues pour demander la réalisation d’un barrage hydroélectrique.