Colère contre l’EDG à Labé : le préfet calme les citoyens

0
264

Labé, Guinée : Ce lundi 13 juillet 2020 dans la matinée, beaucoup de  citoyens de 4  quartiers à savoir kouroula, Daka, Mairie et Mosquée  dans la commune urbaine de Labe sont descendus dans les rues pour exiger  le retour du courant électrique dans leurs localités .

Les grognards scandant des propos hostiles comme  » EDG zéro » ou « Atoualaye Sall zéro », se sont mobilisés au rond point hoggo mbouro avant de terminer leur marche à l’esplanade des bureaux de la préfecture où ils ont rencontré le préfet Elhadj Safioulaye Bah.

Ce jeune manifestant affirme qu’ au début, leur objectif était de se rendre à l’hôpital comme ils ont appris que c’est le directeur qui est à l’origine de la panne mais un médecin est venu à leur rencontre pour leur expliquer que le DG a donné un chèque de 10 millions de nos francs aux responsables d’EDG. 

Dans la foulée, le  Chef du centre EDG Labe essaie  d’expliquer la situation, devant le préfet Elhadj Safioulaye Bah.

« C’est le 6 juillet qu’ un arbre a été coupé à l’hôpital régional et il est tombé sur les câbles de courant. L’arbre a cassé deux poteaux et malheureusement, ce n’étaient pas des poteaux ordinaires , donc cela a plongé 14 transformateurs dans l’obscurité. On a parcouru le réseau et on a regardé la possibilité de récupérer les 14 transformateurs. On a trouvé une solution pour les 12 transformateurs. Sinon le jour où celà est arrivé, les 14 transformateurs qui desservent les clients dans ces quartiers là, personne n’a eu le courant. Après qu’on ait récupéré les 12, ceux ci ont eu le courant. Pour les 2 transformateurs qui restent dans l’obscurité,  il va falloir obligatoirement remplacer , on a aucune possibilité d’envoyer la basse tension vers ces transformateurs et pour que les transformateurs desservent la population, il faut la moyenne tension. C’est ça le problème » affirme  Elhadj Ghoureissy Bah , chef centre EDG. 

Le préfet demande aux manifestants de se calmer avant de leur promettre qu’ils vont s’impliquer pour le retour du courant dans un bref délai. 

« Nous allons en parler avec les responsables d’EDG en vue de trouver une solution le plus tôt que possible. Le chef quartier est là, vous allez être représentés par 3 ou 4 personnes qui vont rester avec nous . Vous pouvez rentrer, ils vous feront le compte rendu. Nous nous rendrons sur les lieux pour voir ce qu’il y a lieu de faire. A défaut de la mère, on se contente de la grand mère. Je vous remercie pour votre respect et considération » promet Elhadj Safioulaye Bah. 

Figurant parmi les manifestants, le président du conseil de quartier de Mairie soutient  que le gouvernement a fait ce que le courant soit actuellement gratuite, personne ne peut empêcher cette desserte .