« Je regrette pourquoi je suis venu » à Kôgbèdou, dixit le leader de la contestation à Kankan

0
1880

Kankan, Guinée : Afin de satisfaire la curiosité des jeunes qui manifestent pour la réalisation d’un barrage hydroélectrique en haute Guinée, le préfet, Maire et autres cadres du Nabaya, guidés par le ministre d’Etat à la Défense; Dr Mohamed Diané, en séjour à kankan, ont visité le site de Kôgbèdou ce week-end. 


Pris en otage et hué ce jeudi dernier au domicile du Sotitchêmô par les jeunes qui le traitent de « zéro », Dr Mohammed DIANE a tenté d’apaiser la colère de ces jeunes en proposant un déplacement aux responsables du « mouvement des jeunes pour l’électrification de la haute Guinée » sur le site (Kôgbèdou) devant servir à la construction d’un barrage hydroélectrique.

L’objectif était de  visiter et constater les travaux déjà effectués par l’entreprise Guiter SA et son partenaire. 


Sur le site, le technicien a fait savoir que  l’entreprise Guiter SA a rempli sa part de contrat mais que le manque de financement de l’Etat est la cause de l’arrêt des travaux. 

Ces propos semblent réveiller la colère du porte-parole du mouvement qui, de sa part,   a laissé entendre sa colère

« En tout cas, si toutefois, ils n’entament pas les travaux d’ici le Mardi, nous, on sait ce qu’on a à faire. Je regrette pourquoi je suis venu, j’ai pensé trouver des machines entrain de travailler…Ils sont venus nous montrer que des herbes et de l’eau. Ça ne marchera pas comme ça  » menace Mamoudou KABA.


Au retour du site, le ministre de la Défense, Dr Mohamed DIANE, a fait savoir aux jeunes que les travaux du barrage pourront reprendre très prochainement tout en ajoutant que le service EDG ne pourra pas fournir le courant de 18 heures à 6 heures avant la fin des travaux du barrage, comme l’ont demandé les jeunes.


Depuis plusieurs semaines, la jeunesse de kankan, ne compte pas baisser les bras, elle annonce une nouvelle manifestation qui serait régionale ce 21 juillet à venir. Apparemment dans cette affaire, les autorités régionales et préfectorale ne savent plus à quel génie porté leurs sacrifices car après tous ces bons discours, les jeunes semblent avoir les oreilles bouchées.
Kankan, sékou CAMARA pour guineetime.info 628 71 47 24