Télimélé : les déplacés du projet Souapiti menacent de retourner sur leurs anciennes terres

0
410

Télimélé, Guinée : après le meeting des sinistrés de Bangouyah, C’était au tour des sinistrés des 13 villages du district de Konkouré centre, relevant de la sous préfecture de kollet, de manifester ce samedi 25 juillet 2020.

Cette manifestation avait pour toile de fond : dénoncer les promesses non tenues par les responsables du projet souapiti.  C’est un mouvement de protestation qui s’est tenue sur leur site de recasement à  Kondonboffou situé dans la sous préfecture de Sinta  où ils sont recasés depuis le mois d’Aoùt dernier.

Sur les banderoles  et pancartes, on pouvait lire : « où sont nos terres, oui à souapiti mais ne nous sacrifiez pas, que vont devenir nos troupeaux, indemnisez-nous. »


Ibrahima barry est le vice président du comité local de suivi. « On est fier de s’être sacrifié pour la Guinée. Mais nous sommes déçus des responsables du projet souapiti qui nous ont promis vents et marées. On a quitté nos ancêtres, notre histoire et tout ce qui s’en suit, et c’est comme ça on veut nous récompenser aujourd’hui. Nous invitons le gouvernement de nous aider sinon on va se retourner dans nos localités respectives » menace-t-il.


 »Depuis  notre arrivée sur ce site, renchérit Binta Sow, le projet ne nous a rendu visite que 2 fois en nous apportant des vivres soit 1 sac de riz par famille et une sommes 1.500.000fg et 800.000 fg pour certaines familles. Après ça rien, et pourtant nous sommes là depuis Aoùt 2019.  Sur ce site il n’y a pas de terre cultivable et ni d’arbres fruitiers. Donc nous préférons nous retourner dans nos anciennes habitations ».


De son Cote Elhadj Thierno Dadou Bah, l’un des plus anciens de Konkouré centre préfère mourir à konkouré que de rester à kondonboffou sans mesure d’accompagnement.


Ils  sont au total 13 villages recasés à kondonböffou soit 3900 habitants repartis dans 500 maisons. Plus d’une vingtaine de familles n’ont toujours pas retrouvé leur habitations.

Oumar Camara depuis konkouré centre (Télimélé)