Convention PADES : ces piques de Dr Ousmane Kaba contre Alpha Condé

0
671

Conakry, Guinée : Dr Ousmane Kaba, Président du Parti des Démocrates pour l’Espoir ( PADES)a été désigné candidat à la présidentielle du 18 Octobre 2020 par les instances du parti.

C’est au cours de la convention nationale organisée ce samedi 1er Août 2020 à son siège de Nongo par les quatre (4) coordinations régionales du pays ( Basse Guinée, Moyenne Guinée, Haute Guinée et Guinée Forestière) y compris la zone spéciale de Conakry.

La cérémonie a enregistré la présence de certains partis politiques tels que l’UDIR, PDG-RDA et certains acteurs de la société civile.

Dans son discours de circonstance, le candidat désigné du parti après avoir accepté le choix porté sur sa personne, n’a pas été tendre au pouvoir Condé. Pour lui, les élections législatives ont été couplées au référendum dans le but uniquement de préparer le terrain pour un troisième mandat obstinément voulu et préparé par et pour un Président de la République à six mois de son dernier mandat.

« Constitution falsifiée »

« Ces élections controversées ont été réalisées dans un climat d’hostilité, de brutalité et d’intimidation sans aucune limite. La version officielle de la nouvelle constitution publiée au journal officiel puis soumise au vote a été immédiatement falsifiée après le référendum, puis promulguée au mépris du droit et du respect dû au peuple>> regrette Dr Ousmane Kaba.

« Plus de véritable contre-pouvoir »

Sur le plan politique, il souligne qu’il est alarmant que « les partis de l’opposition sont malmenés, leurs actions sont complètement bridées par des irrégularités, des brutalités et charge de toute nature, qui les empêchent d’affirmer leur peine mesure. Du fait de tout ce qui précède, il n’existe plus en Guinée de véritable contre-pouvoir aussi bien institutionnel que politique. La conséquence est l’établissement d’un pouvoir qui ne recule devant rien pour atteindre les objectifs qu’il s’est assignés en violation du droit et sans aucun regard pour la vie humaine ou aux souffrances de son peuple. Un pouvoir qui utilise les stratagèmes les plus machiavéliques pour faire le vide afin de continuer à gouverner impunément pour le plus grand malheur du peuple de Guinée  » dénonce t-il.

Le fondateur de l’Université Kofi Annan n’a pas manqué de réaffirmer son appartenance au Front National pour la Défense de la Constitution qui, pour lui, se bat pour une Noble cause qui n’est autre chose le combat contre le « Koudaisme » mené depuis 2001.

« Si malgré tous nos efforts, nous n’arrivons pas à dissuader le chef de l’État de renoncer à son troisième mandat, le PADES a décidé de lui barrer la route dans les urnes. Le PADES s’est résolument engagé à ne pas jouer à la stratégie de la chaise vide. Il s’opposera frontalement au régime lors des prochaines consultations électorales. Aux pessimistes qui pensent que le PADES ne fera que crédibiliser des élections perdues  d’avance, nous disons qu’ils se trompent>> averti Dr Ousmane Kaba.


Moïse Rama Fils, depuis le siège du PADES.