Libération de Saikou Yaya : Le FNDC prépare un sit-in !

0
340

Conakry-Guinée : En dépit de l’instruction donnée par la justice guinéenne pour sa libération, Saikou Yaya Diallo, membre du FNDC, continue de croupir en prison. Une détention que juge illégale Oumar Sylla alias Foniké Mengué.

Le FNDC et la « Solidarité Activiste » projettent un sit-in devant le ministère de la Justice la semaine prochaine pour dénoncer cette détention illégale. C’est le responsable en charge des antennes du FNDC qui a confié l’information à notre rédaction ce samedi 12 septembre. « La détention du camarade Saikou Yaya est une détention contre la loi. La justice guinéenne a deux fois ordonnée la libération du camarade et jusqu’à présent on continue de le garder à la maison centrale. Chose que nous voulons dénoncer à travers un sit-in que nous comptons organiser devant le Ministère de la Justice », a déclaré  Foniké Mengué.

Pour l’heure, même si le jour n’est pas indiqué, M. Sylla a annoncé que le courrier d’information adressé à la mairie de Kaloum sera déposé ce lundi. « Ce sit-in, globalement aura pour but la libération non seulement du camarade Saikou Yaya, mais aussi tous les autres détenus politiques et d’opinion en Guinée qui sont privés de leurs libertés et sont aujourd’hui dans les prisons », a-t-il précisé.

Fraîchement sorti de la prison après avoir passé 4 mois pour diffusions de fausses informations, le responsable en charge des antennes et des actions du FNDC dit ne rien craindre si c’est pour lutter contre un mandat de trop pour le Président Alpha Condé. « Je ne crains pas et je ne peux pas craindre pour ma liberté pendant qu’il y a des innocents qui croupissent en prison (…) Ce combat, je vais le mener, je l’ai fait savoir même quand j’étais en prison. Ce combat, je vais le mener et même si on m’arrête encore aujourd’hui ou qu’on me kidnappe comme ils l’ont fait et me garder à la maison centrale de façon arbitraire, je continuerai toujours le combat. L’intimidation ne marchera plus et la lutte se poursuivra pour Saikou Yaya et tous les autres détenus du pouvoir Condé », a conclu Oumar Sylla alias Foniké Mangué.

Moise Rama Fils