Présidentielle 2020: On sensibilise pour le retrait des cartes d’électeur avant le scrutin

0
144

         

Conakry- Guinée: C’est ce lundi 12 octobre que cette caravane de mobilisation des électeurs a démarré dans la commune de Ratoma. L’initiative vient de la plateforme Démocratie, Élection, Paix, Éducation et Développement Durable en Guinée (DEPEG).

Cette campagne vise essentiellement à éduquer, sensibiliser puis mobiliser les électeurs de quelques bords que ce soient à voter le 18 octobre prochain. Pour faciliter le bon déroulement de ce projet, la DEPEG insiste sur la campagne non violente et apaisée, le retrait des cartes électeurs ainsi que l’acceptation des résultats issus des urnes. Ils encouragent une participation massive des électeurs pour, disent-ils, limiter le nombre de bulletins nuls le jour du scrutin.

Pour le moment, c’est dans la commune de Ratoma cette campagne d’éducation a démarré. Ce sont les lieux publics qui sont visés pour passer le message. « Nous avons ciblé les grands carrefours, les grands marchés pour véhiculer le message. Aussi, nous organiserons des rencontres avec des citoyens dans les bas-quartiers voici notre démarche », a précisé Mamadou Ciré Djoum, Président de cette plateforme.

Dans son intervention, Cherif Diallo, le secrétaire général de cette plateforme, a invité les électeurs à la maitriser des notions de civisme. Il recommande en même temps aux partis politiques de faire des recours auprès de la Cour constitutionnelle en cas de fraude, au lieu de se lancer dans la violence. Selon lui, les acteurs impliqués doivent se parler et s’écouter sans violence. Seul la Cour peut se prononcer sur la sincérité du scrutin.

Concernant les évènements survenus à Kankan, les membres de la DEPEG lancent un appel aux acteurs impliqués à la retenue et leur invite à prendre leur responsabilité.

 Saloum Condé