Internet: Des utilisateurs révoltés contre la défectuosité du réseau

0
261

Conakry-Guinée: À moins d’une semaine de la présidentielle, la connexion Internet se dégradent progressivement. Les principaux fournisseurs d’accès à l’internet n’ont pas fait encore de communication sur cette défectuosité du réseau, mais la crainte d’être privé d’internet les jours prochains taraude les esprits.

Internautes, plateformes électroniques, bref des utilisateurs se disent inquiet de la dégradation du réseau internet à travers le pays. À l’attente de la couverture médiatique de ce rendez-vous électoral. Mohamed Bangoura, directeur de publication du site d’information mosaïqueguinee.com se dit préoccupé en même temps surpris par cette démarche.

« On remarque qu’on a souvent des difficultés liées notamment à la publication des articles sur le site. Donc cela nous crée pas mal de problèmes, notamment la lenteur dans le travail. Par exemple ce que  je fais, j’ai l’habitude d’acheter quelque chose de 15 ou 30G le mois, mais il y a des moments où vous perdez même la connexion et dès fois c’est compliqué de publier un article ou même parfois de télécharger d’autres photos ou même des vidéos alors que vous,  vous savez que vous  avez un passe de 15 ou 30G. Donc ça nous crée assez de soucis,  ce qui fait que souvent des clients peuvent t’appeler pour un article et tu es obligé de lui dire bon franchement, je rencontre des problèmes avec ma connexion, il faut m’attendre que je puisse au moins réactualiser le site pour pouvoir publié l’article…… », explique-t-il

Il est donc temps que les fournisseurs d’accès à l’internet mettent les bouchées doubles pour satisfaire la clientèle d’autant plus que les utilisateurs sont à bout de souffle comme indique le directeur de publication de mosaïqueguinee.com.

. « Couper internet le jour du scrutin ou à la veille ou bien les 48h voir les 72h qui suivent après les élections vise à priver les utilisateurs de leurs droits qui leur est qu’à même dévolu. Couper l’internet le jour du scrutin ou les jours qui vont suivre, c’est couper la Guinée du reste du monde, c’est aussi privé le pays économiquement », dit -il.

Sur la même question, Mamadou Alpha Diallo, président de l’Association des blogueurs de Guinée (ABLOGUI) doute du manque de transparence des élections puisque selon lui tous les fournisseurs sont concernés. « Nous craignons le scénario du 22 mars, je veux parler de transparence parce que pour nous les arguments qu’ils ont placé sont qu’à même difficiles à accepter. La seule raison est que pourquoi à chaque approche des élections ou des périodes sensibles en Guinée, ils parlent de maintenance de câble. On pouvait bien faire ces travaux un peu plutôt et éviter cette période-là, quoi qu’ils disent ça nous donne en tout cas l’impression qu’ils utilisent des arguments techniques pour empêcher l’expression des citoyens guinéens », souligne M. Diallo.

L’ABLOGUI, tout comme d’autres structures qui s’apprêtent pour faire l’observation électorale, se dit inquiète en cas de coupure du réseau internet ce jour-là.

La société Orange Guinée est l’opérateur le plus indexé dans cette situation. La rédaction a tenté de rencontrer les responsables techniques de l’agence de Bellevue où notre équipe de reportage a été nous ont orienté vers leur siège à Donka. Malheureusement la Directrice technique était absente, son adjoint également n’y était pas. Toutes nos tentatives pour avoir les contacts téléphoniques ont été vaines.

Aïssatou Alhassane Diallo