Présidentielle du 18 octobre : La CENI sur les derniers réglages avant le scrutin

0
168

Conakry-Guinée : A quelques jours seulement de l’élection présidentielle prévue ce 18 octobre 2020, la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) met  les bouchées doubles pour les derniers réglages avant le scrutin. Ce lundi 12 octobre, s’est tenue la troisième réunion de la Cellule technique de suivi du processus électoral avec les représentants des douze (12) partis politiques en lice pour le rendez-vous du 18 octobre.

L’institution électorale a profité de l’occasion pour annoncer qu’à ce jour, 90%  des cartes d’électeurs ont été distribuées sur l’ensemble du territoire national.

Les partis politiques candidats ont exprimé leurs inquiétudes quant à la sécurité des procès-verbaux pendant cette échéance électorale.

Pour sa part la CENI a rassurée que tous les problèmes soulevés sont sur la table et seront résolus d’ici la date indiquée. « Nous avons expliqués depuis de la mise en place des bureaux de vote jusqu’à la proclamation des résultats définitifs, tous les mécanismes qui sont mis en place par la CENI. Notamment, la phase de dépouillement dans les bureaux de vote et aussi la remontée des procès-verbaux jusqu’au niveau de la Commission des centralisations des votes et la commission nationale de totalisation », a expliqué M. Bakary Mansaré, vice-président de la CENI avant de rappeler les difficultés particulières qui ont été remontées par les différentes formations politiques engagées dans la course à la présidentielle. «  La CENI a essayée de trouver des réponses à ces difficultés de façon globale et aussi des préoccupations particulières, mais tout en intégrant des risques qui sont liés souvent  à la fraude. Ce sont des questions liées aux électeurs qui n’ont pas encore retrouvé leurs cartes d’électeur. Les difficultés des électeurs qui sont éloignés de leurs bureaux de vote et aussi des statistiques sur la distribution des cartes d’électeur. Lors de la dernière réunion, nous étions à 75% de la distribution nationale et aujourd’hui, nous sommes heureux de vous dire que nous sommes au minima à 90%  de la distribution de cartes d’électeur », a-t-dit.

En réponse aux différentes quiétudes soulevées par les partis politiques, la CENI a proposé des solutions : « Pour les électeurs qui n’ont pas retrouvés leur cartes, la CENI a fait des lettres circulaire et des mécanismes ont été prises aux niveaux des démembrements pour permettre aux électeurs qui n’ont pas retrouvés leurs cartes de pouvoir entrer en possession. Le cas des électeurs qui sont éloignés de leurs bureaux de vote, nous avons expliqué les différentes sources de ces problèmes et des solutions possibles. Mais nous avons retenus qu’il n’y aura pas de bureau de vote bis, parce que cela est une source de fraude massive. Deuxièmement, pas de mobilité de bureau de vote ».

La CENI a indiqué que la prochaine réunion de la Cellule technique de suivi du processus électoral fera l’objet d’un communiqué au courant la semaine afin de pallier à tous les problèmes évoqués avant le jour de vote.

Moïse Rama Fils