Guinée: Des remous autour d’un domaine de l’Etat, le DGA du Patrimoine Bâti accusé

0
199

Conakry-Guinée: Un conflit domanial oppose l’Office National des Hydrocarbures à l’Etat Guinéen. Il s’agit d’un domaine situé à Tombo, dans la commune de Kaloum qui fait objet de litige depuis un certain temps.

Menacés d’expropriation, les occupants actuels de ce domaine accusent Mounir Cissé, DGA du Patrimoine Bâti Public d’avoir vendu le térrain. Au cours d’une descente musclée des forces de l’ordre ce jeudi pour suivre l’opération de déguerpissement des occupants de ces lieux, des heurts ont éclatés. Contacté par notre rédaction, ce dernier s’est tout simplement défendu en soulignant qu’il n’a pas le pouvoir de vendre un bien de l’Etat.

Les occupants de l’Office National des Hydrocarbures (ONAH) situé au quartier Tombo en plein cœur de Kaloum sont sommés de quitter les lieux. Ce jeudi, des heurts ont éclaté entre les forces de l’ordre et les travailleurs de cet endroit.

Des travailleurs qui disent être les propriétaires légitimes des lieux.

« Nous nous sommes là depuis des années, ils veulent nous déloger pour rien afin de donner les lieux à des personnes sans nous donner quelque chose alors qu’on a des familles. Mais c’est Mounir Cissé qui est derrière tout ça », a laissé entendre, un manifestant dans la foulée.

Ces protestataires ont été Dispersés à coup de gaz lacrymogène. Les travailleurs de l’ONAH pointent un doigt accusateur sur le Directeur General Adjoint en charge des questions administratives du Patrimoine Bâti Public.

Pour sa part, Mounir Cissé dit être un simple exécutant dans le bail de ce domaine à l’homme d’affaire Antonio Souaré qui a un projet dit il, concernant cette parcelle.

«Le domaine appartient à l’Etat… les occupants qui sont là-bas, Antonio a dégagé une somme de 900 millions pour les accompagner. Chose même qui n’est pas normal, mais de bonne foi et ce n’est même pas moi qui pilote le dossier malheureusement. C’est le Ministère de la ville » Souligne-t-il.

Poursuivant dans sa défense, Mounir Cissé fait savoir que le domaine n’a pas été vendu, mais que l’Etat a juste récupéré ce qui lui revenait de droit.

« L’Etat n’a pas vendu, il a juste récupéré pour donner à un guinéen et ceux qui sont là-bas ont été accompagnés. L’huissier a donné la moitié des 900 millions et le reste, ils vont recevoir le lundi. Maintenant, s’ils disent que c’est moi, est ce que j’ai une force de déguerpir 60 personnes dans un lieu qui n’appartient pas a l’Etat ? Ces sont des racontars mon cher frère ! », martèle au bout du fil Mounir Cissé Le Directeur General Adjoint en charge des questions administratives Patrimoine Bâti Public au téléphone avec notre reporter.

Selon lui, son département ne peut signer un bail car dit-il cette prérogative, revient uniquement au département de la ville. Quant au Patrimoine Bâti, il valide la lettre de non objection sous la demande de la personne.


Moïse Rama Fils