Crise post-électorale: La proposition de l’honorable Fodé Mohamed Soumah de la GECI

0
260

Conakry-Guinée : La crise post-électorale interpelle toutes les sensibilités du pays. Surtout la classe politique guinéenne. Invité ce vendredi 30 octobre dans l’émission on refait le monde sur Djoma FM, le député et leader de la Génération Citoyenne (GECI), Fodé Mohamed Soumah, a pas été tendre à l’égard de la classe dirigeante, particulièrement le Chef de l’Etat Alpha Condé.

Dans son intervention, l’honorable Fodé Mohamed Soumah se dit favorable « à la reprise des élections » afin de préserver la paix dans le pays. « Tout ce qui peut faire aujourd’hui en sorte qu’on ait la paix dans ce pays, je suis partant, même s’il faut reprendre les élections. (…). Le débat clivant auquel nous vivons aujourd’hui doit être désamorcé. Tout ce qui peut faire en sorte qu’on ait la tranquillité, la paix, la concorde, s’il faut revenir sur les élections, je suis prêt à signer », a-t-il proposé.

Plus loin, le député a exhorté le président de la République à s’adresser à la nation après les multiples incidents malheureux. « Je crois que le Chef de l’État, aujourd’hui, doit faire une adresse à la nation pour calmer les esprits, se transformer en président de tous les candidats… », a sollicité Fodé Mohamed Soumah.

Parlant du président de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo, qui s’est autoproclamé vainqueur de l’élection présidentielle du 18 octobre, le député l’invite « savoir raison garder ». En tant que garant de la paix et de l’équité, le leader de GECI, demande à la justice de s’attaquer à tous ceux qui jouent avec la fibre ethnique. « Ce ne sont pas des Peulhs qu’on tue, mais des Guinéens. Il n’est plus question qu’on vive dans l’impunité, il n’est pas question qu’on voit des dizaines de morts à chaque manifestation », dira-t-il avant de demander au peuple de Guinée de ne pas sombrer dans la violence.

Amara Touré