Présidentielle Ivoirienne : « Il faut qu’après ces élections que les Ivoiriens se retrouvent » (Ambassadeur)

0
316

Conakry-Guinée : Près de 7,5 millions d’électeurs sont appelés aux urnes en Côte d’ivoire pour ce premier tour de l’élection présidentielle. Ils ont le choix entre quatre bulletins : Alassane Ouattara, Henri Konan Bédié, Pascal Affi N’Guessan et Kouadio Konan Bertin. Un scrutin boycotté par l’opposition qui a lancé un appel à la désobéissance civile.

Ici en Guinée, ils sont près de 3 000 électeurs qui sont appelés aux urnes repartis entre Conakry, Kankan et N’Nzérékoré. C’est à 8 heures que les bureaux de vote ont ouvert le tout dans le calme et la discipline.

La communauté ivoirienne vivant en Guinée n’a pas voulu se faire compter cet évènement exceptionnel. A l’ambassade ivoirienne située en plein cœur de la commune de Kaloum, ces citoyens se sont mobilisés pour venir voter, le tout dans le calme et la sérénité. En Guinée, trois (3) centres de vote sont identifiés, il s’agit de Conakry qui abrite 5 bureaux de vote dans l’enceinte de l’ambassade ; un (1) bureau à Kankan et un (1) à N’Nzérékoré, a expliqué Foussény Chérif, président de la Commission Electorale Indépendante de la Cote d’Ivoire en Guinée. « Kankan abrite un (1) bureau de vote abritant près de 240 électeurs, N’Nzérékoré aussi abrite un (1) bureau de vote avec 142 électeurs et ici à Conakry nous avons cinq (5) bureaux de vote.  Vu ce que vous savez par rapport au mot d’ordre des autres candidats notamment le boycott, nous avons pris des dispositions côté sécuritaire. On a mobilisé dix (10) forces de l’ordre pour pouvoir nous accompagnés », a-t-il rassuré.

Dans les bureaux de vote, on pouvait remarquer la présence de certains délégués des partis politiques même si tous n’était pas présent. Oya Malgri Paul vient de glisser son bulletin de vote dans l’urne de bureau de vote Numéro 4, il estime que c’était juste un devoir civique. « C’est une satisfaction pour moi d’accomplir mon devoir civique pour le pays. Pour le futur Président Ivoirien, nos attentes sont la paix. Qu’il puisse consolider la paix ; apporter le développement que nous attendons, mais aussi la réconciliation des Ivoiriens », a souhaité cet électeur.

Pour l’ambassadeur de la Côte d’Ivoire en Guinée, les violences qu’a connues le pays avec des cas de morts d’homme font partie de la jeune démocratie que son pays est en train de forger. « Moi je mets cela sur le compte de la démocratie. Vous savez que nos démocraties sont jeunes et il est évident que quand on se bat pour le pouvoir, c’est normal qu’il ait des accrochages. Mais on met ça sur le compte de la campagne électorale. Aujourd’hui donc, c’est la fin et on va voter tranquillement. Le message que je veux lancer est un message de paix. Vous savez rien ne peut se faire sans la paix. Il faut qu’après ces élections que les Ivoiriens se retrouvent et qu’ils continuent de consolider les acquis », a déclaré son Excellence Youssouf Yarassouba.

Il faut rappeler qu’ils sont 7 000 Ivoiriens vivant en Guinée.

Moise Rama Fils, depuis l’Ambassade de la Côte d’Ivoire en Guinée