Riposte contre le COVID-19 : L’ANSS annonce une nouvelle stratégie de lutte

0
364

Conakry-Guinée : L’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSS) a annoncé ce mercredi 4 Novembre le lancement prochain d’une nouvelle stratégie de lutte contre Le COVID-19 dénommé « Stratégie recherche active des cas de COVID-19 » couplée à la sensibilisation en Guinée avec pour slogan « Halte à la COVID-19, dépistons-nous ».

L’objectif général de cette nouvelle stratégie est de réduire la chaine de transmission de la pandémie en testant plus de 80% des populations ciblées selon les moyens diagnostics du COVID-19, prendre en charge les 100% des cas confirmés et de cas suspects et aussi sensibiliser 100% des populations cibles.

Selon Dr Sakoba Keita, Directeur General de l’ANSS, c’est suite au constat sur le relâchement des gestes barrières par la population, mais aussi et surtout par la flambée de la deuxième vague au niveau mondial de la pandémie. « Face à cette menace de deuxième vague de l’épidémie et aussi face à la menace de relâchement de l’application des mesures barrières sanitaires, nous avons dit qu’il faut proposer de nouvelles approches pour redynamiser et remotiver la communauté nationale et surtout la population afin que nous puissions nous rendre compte que le coronavirus n’est pas fini. Parce que plusieurs personnes nous disent que l’affaire de corona est finie, alors qu’elle n’est pas finie. Donc,  si on continue dans cette autosatisfaction, on risque de connaitre la deuxième vague comme en Europe et bien d’autres pays », a prévenu le première responsable de l’ANSS. Et de poursuivre : « Pour vous dire la vérité, même dans notre pays, la courbe commence à monter. Si on n’y prend pas garde, on risque d’être déborder par les mêmes vagues qui sont en train de sévir en Europe et aux Etats-Unis. Donc, c’est en cela que nous avions jugé utile après l’adoption de cette nouvelle stratégie de recherche active couplée à la sensibilisation. Si on a fait une telle forme pendant Ebola, on était obligé de l’adapter à la COVID. Pendant Ebola, cela nous a permis de dépister les cas cachés, de diagnostiquer et de contrôler chose qui a abouti à l’inversion de la tendance. On s’est dit, quand quelque chose donne, pourquoi ne pas la répétée et l’adaptée ?  Si on vous a appelés, c’est de vous présenter cette nouvelle stratégie afin qu’ensemble nous puissions la mettre œuvre, de dépister beaucoup de cas aussi, qu’on s’occupe d’eux, qu’on les isole afin de couper ou réduire de façon significative la chaine de transmission qui est en train de se construire dans notre pays ».

Près de cent soixante milles (160.000) tests sont disponibles pour cette activité. Tous les départements ministériels seront testés a soutenu Dr Sakoba Keita.

Moïse Rama Fils