Kankan : Les parents d’élèves peinent à payer les fournitures scolaires

0
108

Kankan-Guinée : Dans moins d’une semaine, les élèves guinéens reprendront le chemin de l’école au compte de l’année scolaire 2020 2021. Préoccupés par les préparatifs, les parents d’élèves à Kankan peinent à acheter des kits scolaires pour leurs enfants à cause de la hausse exponentielle du prix des fournitures scolaires.

Au grand marché (Dibida) de la commune urbaine de Kankan où notre correspondant sur place a rencontré des parents d’élèves ce 11 novembre 2020. Les prix des fournitures scolaires sont sans commentaires. « Aujourd’hui, je viens d’acheter ce sac à 35 000 FG au lieu de 20 000 FG, l’année dernière, soit une augmentation de 15 000 FG. Le prix du paquet du cahier aussi a connu 5000 fg d’augmentation. La vie est vraiment devenue chère cette année. Nous, les parents d’élèves, on ne sait plus comment faire. L’argent que mon mari m’a donné ce matin pour l’achat des kits scolaires de mes enfants est insuffisant. On a prévu d’acheter 5 sacs et 10 paquets de cahiers, mais l’argent n’a pas suffi. C’est seulement 2 sacs et une ardoise que j’ai pu acheter », s’alarme Fatoumata Tounkara, une mère de famille.

Devant une librairie de la place, cet autre responsable de famille estime que face au devoir parental nul ne peut s’empêcher malgré la conjoncture de passer par tous les moyens pour scolariser son enfant. « Malgré cette cherté de la vie, nous sommes obligés de faire tout pour assurer ce devoir de nos enfants. C’est une obligation pour tout parent d’amener son enfant à l’école après sa naissance, mais la situation actuelle ne permet pas d’assurer aisément ce devoir. On est obligé aujourd’hui de prendre l’argent prévu pour ce qu’on mange quotidiennement pour acheter les fournitures scolaires », témoigne Mohamed Chérif.

Pour rappel, le ministère de l’Education nationale a prévu la réouverture des classes en Guinée pour le 16 novembre prochain.

Sékou Camara