Guinée : «La marche d’une nation, nécessite une main tendue » dixit Dr Ousmane Dore (MND)

0
285

Conakry, Guinée : quatre jours après la confirmation de l’élection du Président de la République, le Pr Alpha Condé par la Cour constitutionnelle, les réactions s’enchainent au sein de la classe politique guinéenne, notamment celle du leader du MND Dr Ousmane Doré.

Dans ses analyses, l’ex ministre de l’économie et des finances (2007-2008) est plutôt favorable à une politique de main tendue, comme l’a d’ailleurs déclaré le locataire du palais Sékoutouréyah quelques heures après sa réélection le 7 novembre dernier.


Invité ce mercredi dans l’émission «on refait le monde dans Djoma FM », le président du Mouvement national pour la démocratie (MND) Ousmane Doré a exhorté la classe politique guinéenne à se concentrer aux questions de développement du pays.


En abordant la question de la main tendue du chef de l’Etat, le Pr Alpha Condé, dans le but de constituer un nouveau gouvernement dans lequel toutes les compétences sont sollicitées, le leader du MND Dr Ousmane Doré a mise en lumière son point de vue.

« Vous ne pouvez pas lire les intentions du chef de l’Etat, moi je pense que ces questions de tendre la main, ça va au de-là de ça, j’ai été un haut fonctionnaire, j’étais pas à la Banque Africaine de développement (BAD) comme un simple économiste. J’étais en capacité dans le leadership position, j’ai été ministre ici, pas n’importe quel ministre, pas n’importe quel portefeuille. J’ai occupé trois portefeuille (les finances, l’économie ; la planification y compris le budget) ; donc je connais ces questions de gouvernances, quand on me ramène ça à des questions de poste,ça me fait rire dlr…  ceux dont il est question pour Dr Doré aujourd’hui, c’est de contribuer, je dis positivement d’ailleurs et ce qu’on retrouve le chemin de l’émergence,  c’est ce qui m’a emmené aujourd’hui dans la politique. La construction d’une société guinéenne prospère qui est respectée dans le monde, pas par la position politique, comme on a été en 58, mais par le fait qu’on a une économie robuste, un pays développé, qui a su vaincre la pauvreté, en liaison avec le potentiel que Dieu nous a donné. Les grands gisements qui existent, quand on vient en Guinée, qu’on puisse aller à l’intérieur voir comment ce pays évolue » dit-il.


En analysant l’approche de la main tendue du Président Alpha Condé d’un côté, de l’autre côté la bataille judiciaire avec l’un des partis politique en lice aux élections présidentielles, l’ex ministre de l’économie et des finances (2007-2008), estime ainsi de lier l’acte à la parole.

« Tout ce qu’il faut c’est de poser des actes qui favorisent le rassemblement et l’unité nationale. Je sais qu’il y a eu des propos incendiaires ; je n’ai pas lu la déclaration du procureur de Dixinn, j’ai l’ai lu seulement sur la toile, mais qu’à cela ne tienne, je crois qu’il faut apaiser le contexte politique en Guinée, tout peut se résoudre, pourvu que les lois soient renforcées, pourvu  que l’on fasse la lutte contre impunité. Vous faites un acte vous devez le répondre, que ça s’applique à tout le monde, je pense que ça ne sert rien, parce que la façon dont on fait, c’est vu autrement, ça peut aussi affecter le contexte, l’environnement, qu’on dise voilà ils ont gagné, ils sont entrain d’arrêter leur opposant…Je peux vous dire Ouattara d’ailleurs qu’est ce qu’il a fait, il a appelé Bédié le principal opposant ; ils se sont retrouvés, c’est un acte fort, c’est pas dire qu’il va devenir comme co-président de RHDP, mais c’est important de lancer ce signal, mais il faut le faire, poser les actes, des symboles c’est ce qui est attendu d’un leader, surtout à un moment tendu » a proposé Dr Doré.


Autre facteur invoqué dans le débat, la justice, l’invité Ousmane Doré est plutôt favorable à une justice indépendante.

« Il y a la justice qui doit être réformée et être une justice indépendante, elle peut dans un plan d’action engagé, ces questions de lutte contre l’enrichissement illicite. Le président Macky sall n’est pas juste derrière Karim Wade, ça été le plan de la ministre justice Touré, qui avait fait de ça son plan action au ministère de la justice et ils ont poursuivi tous ces gens versés dans l’enrichissement illicite. Il faut de la manière c’est ce qui est important, sinon tout apparait comme si le pays là tourne autour de la politique,  de l’idéologie. Je crois qu’il faut en finir avec, parce que nous avons besoin d’amorcer ce virage fondamental pour assurer l’émergence économique de ce pays » a indiqué le 5ème du classement de la présidentielle d’octobre.


Pour finir, Le candidat du Mouvement National pour la Démocratie (MND) Ousmane Doré a exhorté la classe politique de se concentrer sur les questions de développement du pays. En demandant le président de la République de faire une main tendue.

« Quand j’étais encore au Nigeria, j’ai dit que la marche d’une nation comme la Guinée, nécessite qu’il fasse une main tendue, ceux là qui sont entrain de le contrarier peuvent même l’aider ».