Journée ville morte à Labé : Le mot d’ordre de l’UFDG et l’ANAD ignoré par les citoyens

0
255

Labé-Guinée : Le mot d’ordre de ville morte lancé par l’UFDG et l’ANAD pour ce jeudi 26 novembre 2020 n’a pas été respecté à Labé. Si hier les manifestants ont défié les autorités en sortant pour faire une marche pacifique avant d’être dispersé, mais pour la ville morte, ils l’ont ignoré. Aux environs de 8 heures, le marché central avait ouvert, mais quelques temps après, les gardiens l’ont refermé avant de rouvrir les portes et ce qui a permis aux commerçants de reprendre leurs activités.

Si dans la matinée la circulation était morose, mais le service minimum était assuré dans les différentes banques et les stations-services. La donne a changé lorsque le marché central avait été ouvert. Désormais chacun vaque à ses occupations comme les jours ordinaires.

Il faut noter qu’on n’arrive toujours pas à avoir le bilan de la journée d’hier avec les organisateurs de la marche pacifique.  Il y aurait eu beaucoup d’arrestations, des blessés, des pertes de téléphones portables et des motos saisies lors de la décente musclée des forces de défense et de sécurité composés de policiers, gendarmes et militaires.

Aissatou Diallo Labé pour guineetime