TPI Mafanco : Foniké Menguè fixé sur son sort le 14 janvier prochain

0
68

Conakry-Guinée : Poursuivi pour attroupement illégal sur la voie publique, Oumar Sylla alias Foniké Manguè du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) était devant le Tribunal correctionnel de Mafanco ce lundi 11 janvier.

A la barre, l’activiste de la société civile a nié les faits qui lui sont reprochés.

Dans sa réquisition, le ministère public a requis un an d’emprisonnement ferme contre Foniké Mengué. Pour lui, si le prévenu avait reconnu les faits le jour de son arrestation, le dossier serait orienté en flagrant délit. Le fait de nier les faits, c’est pourquoi il a été transféré devant le cabinet d’instruction.  « Dans un passé récent, il a été renvoyé pour des fins de la poursuite au niveau du TPI. C’est pourquoi, nous pouvons l’assimiler à un récidiviste », a-t-il ajouté.

La défense a, de son côté, fait recours à l’article 544 du Code de procédure pénale pour demander la libération pure et simple de Foniké Menguè par manque de preuve et du délit non commis.

Après les plaidoiries, le procès a été renvoyé au 14 janvier prochain pour délibération. En attendant Foniké Mengué est retourné à la maison centrale de Conakry où il passera les trois prochains jours avant d’être fixé sur son sort.

Il faut rappeler que Foniké Mengué a été arrêté le 29 septembre 2020 à Gbessia, commune de Matoto. Voilà plus de trois (3) mois qu’il est en détention à la Maison centrale. Il a fallu qu’il fasse une grève de la faim pour voir l’ouverture de son procès.

Oumar Camara