Interdiction de l’alcool frelaté : une grande quantité saisie à Labé

0
67

Labé-Guinée : Après l’interdiction de  la chicha par le gouvernement guinéen, le   ministre du Commerce et celui de l’Administration du territoire et de la décentralisation ont dans un communiqué interdit aussi  la vente et la consommation des alcools frelatés sur toute l’étendue du territoire national. A Labé, déjà une importante quantité  a été saisie  ce mercredi 13 janvier 2021 par la direction préfectorale du Commerce et le service préfectoral de Contrôle de qualité en collaboration avec la police.

« Comme dans les toutes préfectures de la république, depuis quelques jours, nous sommes sur le terrain à travers l’accompagnement de la police, nous sommes en train de faire appliquer ces instructions. Dans la préfecture de Labé, depuis que nous avons commencé, nous avons procédé à la saisie d’une grande quantité qui est actuellement stockée au commissariat de police que nous allons bientôt transférer dans notre magasin de stock », affirme le directeur préfectoral du Commerce de Labé, Alseyny  Diaby. Et de poursuivre : « Au terme des opérations, nous allons inviter les autorités et la presse pour pouvoir incinérer cette quantité saisie. Les propriétaires, comme d’habitude quand on saisit des produits prohibés avec vous, vous avez forcément des pénalités à payer en fonction de la quantité saisie ».

La responsable du service contrôle, qualifié et normes de Labé a renchéri : « Quand on a reçu les instructions de vérifier les  alcools frelatés, nous avons envoyé nos agents sur le terrain, si on voit de retirer avec eux. Que cela soit périmés ou pas, ce n’est pas les dates qu’on contrôle. Je ne sais pas beaucoup dans ça, mais on dit qu’il y a le gin, le pastiche et totapac pour ne citer que ceux-ci puisqu’il y a environ 10 catégories. Il faut enlever complètement de la circulation parce que ça nuit beaucoup à la jeunesse », explique Fatoumata Diaraye Diallo.

Aissatou Diallo Labé pour guineetime.info