Labé : le Gouverneur Madifing face à la contestation de la rue

0
746

Labé, Guinée : le départ de Madifing Diané, Gouverneur de Labé était sur toutes les lèvres lors de la marche du FNDC locale de la capitale du Foutah.

L’antenne régionale du FNDC de Labe a observé une marche pacifique ce jeudi 12 mars dont le point de départ et terminus est le rond point hoggo Mbouro.

Les manifestants scandaient des propos hostiles au président Alpha Condé et à Madifing Diane le gouverneur à savoir  « Alpha zéro « ; « Madifing zéro « ; « Amoulanfe « et tenaient des pancartes sur lesquelles on peut lire  » On ne touche pas à ma constitution, libérez les détenus arbitraires, non au troisième mandat, ne touche pas à ma constitution « .

Dans son discours, le coordinateur regional du FNDC a tout d’abord demandé aux citoyens de Labé de tourner définitivement la page du gouverneur Madifing Diane.

 « Aujourd’hui moi je voudrais tout d’abord qu’ on tourne définitivement la page de Madifing Diane. Nous accordons trop d’importance à ce tyra. Il faudrait qu’on se surpasse et qu’on accepte de ne plus parler de lui. Citoyens de Labé, militants du FNDC, considérons désormais le gouverneur Madifing Diane comme ex gouverneur de Labe. A partir d’aujourd’hui, il n’est plus gouverneur de Labé. Il peut rester à Labe tant qu’il veut, il peut séjourner éternellement à Labé mais nous citoyens, nous disons qu’il n’est plus gouverneur de Labé  » déclare Alhabib Bah, le responsable de l’antenne régionale du front national pour la défense de la constitution.

« Sachez que nous sommes de coeur avec nos camarades de lutte. D’abord avec Ibrahima Diallo et Sekou koundouno, ensuite les détenus de Labe. Je vous rappelle que nous sommes sur la piste, sur la voie de leur libération. Nous n’allons pas dormir, nous n’allons pas nous reposer tant qu’ils ne vont pas recouvrir leur liberté. Il faudrait que vous sachiez celà  » , conclut Alhabib Bah.

Il faut noter qu’ en cette journée de manifestation appelée par  l’antenne régionale du FNDC , il a été constaté que la quasi totalité des activités est restée paralysées. Excepté ,  les bureaux de la mairie, à la préfecture en passant par le gouvernorat où un dispositif sécuritaire est visible sur les lieux en allant jusqu’à la DPE et l’IRE… tous les autres domaines sont restés moroses.

Lors d’une contestation au sud de la Guinée, appelant le départ du préfet de N’Zerekoré, le Président de la République, Pr Alpha Condé, a procédé à une certaine permutation. C’est le préfet de Kerouané qui vient à N’Zerekoré.

Labé s’attend-il à une telle décision? Attendons de voir