N’Zérékoré : le préfet Sanoh passe le témoin à Touraman Diakité

0
457

Conakry, Guinée : Une cérémonie empreinte d’émotions, de larmes est celle du passage de témoins entre les préfets entrant et sortant de N’Zérékoré, a constaté notre correspondant.

La bibliothèque de N’zerekore a connu une forte délégation venant de quelques localités de la région de N’zerekore, notamment le préfet de Beyla, Lamine Cisse, celui de Macenta Cheick Mohamed Diallo, ainsi que de Sory Sanoh,préfet sortant et El hadji Touraman Diakité, l’entrant à la préfecture de N’zerekore. Le Gouverneur de la région administrative de N’zerekore y était présent ainsi que 10 sous préfets.


Le préfet sortant Sory Sanoh dans son discours, a remercié le président de la République, Pr Alpha Condé « pour la confiance en m’envoyant à Kerouane dans la même fonction de préfet. Je le resterais reconnaissant et fidèle envers vous.

Le préfet Sanoh affirme être être « un préfet comme tous les autres mais comme vous le savez, la préfecture de N’zerekore est tout autre… »


Avec les armes au yeux tout comme chez certaines femmes dans la salle, le préfet sortant dit merci au parti RPG Arc-en-ciel et dit être « toujours reconnaissant à l’endroit des cadres responsables, militants et sympathisants du RPG arc en ciel. Sachez que ma fidélité au parti ne connaîtra pas de défaut. » indique t-il

« Je pars de N’zerekore la tête haute, le moral très haut, parce que les deux ans et quatre mois m’ont permis de faire des connaissances, connaître des hommes, des femmes avec des quelles désormais ma vie et la leur sont liées. » poursuit-il.


Le préfet entrant de N’zerekore, El Hadj Touraman Diakité, jadis à Gueckedou comme enseignant et secrétaire général chargé des affaires administratives, en passant par Macenta et Kerouané comme préfet, il dit être « dans la poursuite de la même mission en N’zerekore. »


« N’zerekore oui, cette importante ville qui a le charme de la plus belle capitale provinciale de notre pays et qui vie à épicentre de nos nombreux secteurs économiques tourné vers un avenir radieux » reconnait M. Diakité.


Le préfet entrant demande à toutes les couches sociales, aux administrateurs de la société civile et ONG à se mobiliser fortement pour la cause de N’zerekore afin de joindre facilement les deux bouts du développement et de la paix pour une image qui est la sienne à la ville.


Le préfet Touramane tend une main fraternelle à tous les acteurs impliqués dans le développement socioéconomique de N’zerekore.


Jules k. Kombadouno

Guineetime.com