Souvenir : le Doyen Momo Bangoura se souvient du 3 Avril 1984

0
1162

Conakry, Guinée : le 03 Avril 1984 est une date qui rappelle la prise du pouvoir par l’armée guinéenne. Colonel Lansana Conté à la tête d’un Comité militaire de redressement national, dirigea donc pendant 24 années le pays sans partage.

Un règne qui a pris fin le 22 décembre 2008 après sa mort. Comment l’armée est-elle parvenue a s’emparer du pouvoir après la mort du père de l’indépendance guinéenne, Ahmed Sékou Touré ?

El hadj Momo Bangoura, un des responsables du 1er régime et compagnon de l’indépendance pointe un doigt accusateur sur l’ancien pays colonisateur de la Guinée qui n’est autre que la France.La puissance coloniale est derrière le coup d’État qui a permis a l’armée de prendre le pouvoir.

Une semaine après la mort du premier président guinéen Ahmed Sékou Touré, après un pouvoir sans partage de 26 ans, le 3 avril 1984, un Comité militaire de redressement national à sa tête le Colonel Lansana Conté prend le pouvoir en Guinée. Les militaires annoncent la dissolution du Parti démocratique de Guinée ainsi que de l’Assemblée nationale, la suspension de la Constitution et s’engagent à créer les bases d’une véritable démocratie évitant à l’avenir toute dictature personnelle.

« Mais sauf que derrière cette volonté des nouveaux dirigeants du pays se cachent une main noire de la France », pense Momo Bangoura, compagnon de l’indépendance. Pour lui, le pays colonisateur de la Guinée n’avait jamais avalé la pilule du non du 28 septembre 58 qui a donné l’indépendance à la Guinée.

«Après la mort d’Ahmed Sékou Touré, le gouvernement français a encouragé les militaire à prendre le pouvoir pour ne plus laisser le pouvoir au régime d’Ahmed Sékou Touré le 03 avril 1984 » révéle El hadj Momo Bangoura.

L’armée s’empae alors du pouvoir par la grâce de la France révèle ce responsable du 1er régime, mais elle sera au fil du temps déçu par la gestion du pays par l’armée dirigée par Lansana Conté notamment dans le domaine monétaire.

«Lansana Conté n’a pas voulu exécuter à 100% ce que voulait la France, cela avait causé la réticence de la France vis à vis de la Guinée. Je veux principalement parler de la zone monétaire, la France voulait purement et simplement le retour de la Guinée dans la zone franc CFA » affirme t-il.

Doyen Momo Bangoura confie que la majorité des membres du CMRN était d’accord pour l’intégration de la Guinée dans la zone monétaire CFA ayant reçu de la part de la France chacun 20 mille dollars américains. Seul Lansana Conté refusa cette proposition en soutenant que la Guinée était un pays souverain et indépendant.

Le 22 Décembre 2008, l’homme du 03 avril décéda, après 24 années de pouvoir sans partage. Moise Rama Fils