A Labé, le FNDC ne reconnait que la Constitution de 2010

0
808

Labé, Guinée : Suite à la promulgation de la nouvelle constitution par le président de la République, Pr Alpha Condé, notre correspondante a donné la parole à un des responsables de l’antenne régionale du FNDC qui a réagit

Le chargé de communication du FNDC fait remarquer que cette nouvelle constitution qui vient d’être promulguée n’est approuvée que par Alpha Condé et son clan et non par le peuple de Guinée. 

« On a appris que le président de la République a promulgué la nouvelle constitution. Et c’est sa constitution à lui, ce n’est pas la constitution du peuple guinéen. Vous avez vu l’état dans lequel ces élections ont eu lieu, il y’a eu des morts, des blessés, des manifestations autour de ce double scrutin qui montrent réellement que ce n’est pas la voix du peuple guinéen. C’est juste une constitution approuvée par Alpha Condé et son clan » affirme à Guineetime Oumar Dialo Diallo.

Poursuivant , notre interlocuteur affirme que juste après que le combat contre le coronavirus ait été gagné, le FNDC va continuer son opposition contre cette nouvelle constitution.

 « Des après ce combat contre le coronavirus gagné, nous allons reprendre de la plus belle des manières nos actions sur le terrain c’est à dire continuer la lutte pour défendre notre constitution de 2010 parce que c’est cette constitution la que le peuple guinéen reconnaît ».

Pour ce membre du FNDC local, ce qui préoccupe tous les citoyens normalement soucieux de l’avenir de leurs compatriotes, « c’est de voir comment barrer la route à cette pandémie. Mais si nous voyons aujourd’hui, Alpha Condé promulguer cette nouvelle constitution, il nous montre une fois de plus qu’il n’a pas l’amour des guinéens, il vit juste le pouvoir. C’est pour cela que nous allons nous mobiliser dès après le combat contre le coronavirus continuer les actions pour montrer que nous les citoyens guinéens? nous n’avons qu’ une seule constitution pour le moment et c’est celle de 2010 » , conclut le chargé de communication du FNDC de Labe. 

Aux dernières nouvelles, le FNDC national menace de briser la trêve observée à cause de la pandémie et engager des actions d’envergure. Le FNDC dénonce l’exacerbation de la crise politico-sanitaire par le pouvoir de Conakry.


Aissatou Diallo Labe pour guineetime