Labé : Tirée à bout portant par des inconnus, une fille succombe à ses blessures

0
786

Labé, Guinée : Des individus non encore identifiés ont tiré à bout portant sur une jeune fille âgée de 16 ans dans la nuit du lundi à mardi 7 avril 2020 au quartier Konkola dans la commune urbaine de Labe. Malheureusement, elle a succombé à ses blessures.

La victime Kera conté avait été immédiatement transférée dans une clinique privée de la localité avant d’être évacuée d’urgence à l’hôpital régional pour bénéficier des soins intensifs.

« C’est avec beaucoup de tristesse qu’on nous a informés très tôt ce matin que la petite qui a été fusillée a succombé. Depuis hier nous avons entamé des démarches pour pouvoir mettre mains sur les présumés auteurs. Nous sommes vraiment très attristés par cette mort tragique » regrette le chef de quartier de Konkola ce matin.

La jeune fille kera conté a succombé à ses blessures hier mardi vers 20 heures à l’hôpital régional de Labe.

 Selon nos informations; le corps de Kera conté a été inhumé à 10 heures au cimetière de konkola. 

« Nous demandons à sa famille d’accepter la volonté de Dieu car ainsi va la vie mais nous allons tout faire avec l’aide des citoyens et les services de sécurité pour que les responsables soient appréhendés  » dit Abdoulaye Drame.

Selon les explications de la tante de la victime, ce sont deux jeunes qui ont tiré dessus sur Conté. L’un était cagoulé et l’autre avait un voile sur la tête.

« À partir de là, nous allons renforcer la sécurité dans ce  quartier. Nous sollicitons également auprès des services de sécurité de nous aider. Parce que à Konkola ici au bord de la rivière, les jeunes continuent à se regrouper et la circulation des engins se fait également. C’est pourquoi nous demandons vraiment aux services de sécurité de veiller à ces endroits dangereux qui sont aujourd’hui considérés comme des nids de bandits « demande Abdoulaye Drame.

Selon le président du conseil de quartier de Konkola, cela est une conséquence du non respect des mesures d’urgences sanitaires décrétées par le chef de l’Etat guinéen. Et sur ce le premier responsable de konkola compte sur l’appui inconditionnel de toutes les autorités et la sécurité pour contraindre les citoyens à rester chez eux entre 21 heures et 5 heures du matin. 

Interrogé hier sur l’état de santé de la victime, le médecin chef du service de la chirurgie affirme qu’elle a été blessée au niveau du thorax et de l’abdomen avant d’ajouter que  son pronostic vital est réservé. 

« Oui effectivement, nous avons été informés par notre équipe qu’il y a une fille qui a été reçu à l’hôpital, venant de konkola. Elle avait des plaies et saignait. Immédiatement, nous nous sommes rendus sur les lieux et on a constaté les faits. Nous avons mobilisé l’équipe en l’amenant au bloc et elle a pu être opérée. Nous n’avons pas pu extraire…C’est par arme à feu qu’elle a été blessée » explique Dr Kourouma.

A l’en croire, le pronostic vital de la patiente n’était pas pas engagé.

« Pour le moment, l’évolution est satisfaite. Elle s’est bien réveillée et est sous traitement. Elle peut communiquer maintenant  » laisse entendre Dr Kourouma. 

Aissatou Diallo Labe pour guineetime