mardi, juin 25, 2024

Covid-19 : la France appuie l’Afrique, la Guinée dans le lot

La France va consacrer « près de 1,2 milliard » d’euros à la lutte contre la propagation du Covid-19 en Afrique, a annoncé le 8 avril le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian. 

L’épidémie de coronavirus est descendue lentement au sud, gagnant peu à peu toute l’Afrique. Sans aide, le continent où le confinement est difficile à imposer risque de devenir un réservoir du virus. La France a donc décidé de se mobiliser. Mercredi 8 avril, le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a annoncé que le France allait consacrer près de 1,2 milliard d’euros à la lutte contre la propagation du Covid-19 sur le continent africain. 

« Au niveau bilatéral, nous prendrons part à cet effort en réorientant une partie substantielle de notre aide au développement sur les enjeux de santé et les enjeux alimentaires pour près de 1,2 milliard d’euros », a-t-il déclaré devant la Commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale.

« Les besoins sont immenses », a-t-il souligné, selon le texte de son intervention, appelant à renforcer « les systèmes de soins » en Afrique ainsi que « les capacités de détection et de recherche scientifique en appuyant la recherche africaine ».

Pont aérien humanitaire depuis l’Europe 

L’Union européenne a de son côté garanti mercredi l’octroi de « plus de 20 milliards d’euros » aux pays les plus vulnérables en Afrique et dans le reste du monde pour les aider à lutter contre la pandémie de Covid-19.

« Il faudra sans doute envisager l’organisation d’un pont aérien humanitaire à partir de l’Europe pour transporter de l’aide », a ajouté Jean-Yves Le Drian.


Paris va notamment aider l’ONG Alima au Sénégal, en Guinée Conakry, au Burkina Faso et en République centrafricaine à la prise en charge des malades, ainsi que Médecins du Monde à l’hôpital de Kinshasa où sont accueillis des patients dans un état très grave.

Les capacités des laboratoires de l’Institut Pasteur vont également être accrues au Cameroun, en Centrafrique, à Madagascar, en Guinée Conakry et au Sénégal, a précisé le ministre.

France24 Avec AFP 

Latest

Enfance : un enfant sur quatre victime de malnutrition sévère dans le monde (UNICEF)

À l’échelle mondiale, quelque 181 millions d’enfants de moins...

Guinée : Immigration clandestine Mouctar Diakhaby nouveau ambassadeur de l’OIM s’active contre le fléau.

L’international guinéen Mouctar Diakhaby a été présenté dans la...

Newsletter

spot_img

Don't miss

spot_imgspot_img

Procès 28 septembre : poursuite de la plaidoirie de l’Avocat principal de Moussa Dadis Camara

Conakry, Guinée : le procès des massacres du 28 septembre 2009 reprend encore ce lundi matin où l'avocat principal de l'ex chef de la...

Enfance : un enfant sur quatre victime de malnutrition sévère dans le monde (UNICEF)

À l’échelle mondiale, quelque 181 millions d’enfants de moins de 5 ans - soit un sur quatre - vivent dans une situation de pauvreté...

Guinée : Immigration clandestine Mouctar Diakhaby nouveau ambassadeur de l’OIM s’active contre le fléau.

L’international guinéen Mouctar Diakhaby a été présenté dans la matinée de ce mercredi 05 juin 2024, comme nouveau ambassadeur de bonne de l’OIM, c’était...