Critiques contre le Plan économique de riposte : Kassory Fofana se fâche et balance des chiffres…

0
1537

Conakry, Guinée : les délestages dans la distribution du courant électrique, ces derniers jours, sont dus à une panne qui a été déjà « réglée » a dit ce matin le premier ministre Kassory Fofana. Mais ce sont les critiques contre le Plan de riposte économique qui semblent sortir le chef du gouvernement du… »confinement ».

Le locataire du palais de la Colombe avait certainement gros sur le coeur. Dr Ibrahima Kassory Fofana n’a pu le cacher, visiblement, ce matin. Sur les antennes d’Espace FM, le premier ministre guinéen apporte des éclaircissements sur certains pans de ce plan, dont la gratuité de l’électricité pour 3 mois.

S’agissant des derniers délestages à Conakry, Dr Fofana dit avoir appris cette nouvelle et illico, a demandé des explications à son ministre de l’Energie et de l’Hydraulique, Taliby Sylla.

« Il m’est revenu pour dire : « il y a un problème technique mais en voie d’être réglé, et ce sera réglé dans l’heure qui suit ». Effectivement il a été réglé » reconnait le chef du gouvernement. Dans ses explications, il ne comprend pas les liens faits par des critiques, entre l’annonce de la gratuité des services d’eau et d’électricité pour 3 mois, aux délestages soudains sur le réseau électrique.

Lire ici ; le Plan de riposte économique de la Guinée au covid-19

Dr Ibrahima Kassory s’élève contre « les critiques qui disent que déjà il n’y avait pas d’électricité ». Pour lui, « ce n’est pas vrai« .

Il égrene ces chiffres. Le tarif social de l’électricité, pour les 3 prochains mois annoncés gratuits dans le plan de riposte économique du gouvernement guinéen à la pandémie du covid-19, va coûter 452 milliards gnf !

« Dois-je rappeler la subvention de l’Etat au secteur de l’électricité, malgré le niveau aujourd’hui très bas dont on se plaint, c’est quand même 2 500 milliards gnf par an, près de 300 millions de dollars que ça coûte à l’Etat » déballe-t-il.

Lire aussi : Les derniers chiffres du covid-19 en Guinée

Le premier ministre n’épargne même pas la gestion de la guinéenne de l’électricité qu’il désavoue au passage.

« La qualité n’ y est pas parce que les problèmes d’EDG (Electricité de Guinée) sont là. Le service n’y est pas parcequ’on a perdu l’habitude de payer le courant, le taux de facturation n’est jamais au niveau du volume produit, le taux d’encaissement n’est jamais au niveau du taux de facturation…EDG est une entreprise qui est mal gérée » lâche le chef du gouvernement.

« Je vais couper si vous ne m’écoutez pas » s’est emporté Dr Kassory Fofana lors de cet entretien téléphonique. Signe de nervosité du premier ministre ou réponse au péché mignon des Grandes Gueules? ça fait jaser dans la Cité.

Il y a quelques jours, la Guinée a présenté un plan de riposte économique de plus 3.000 milliards gnf, annonçant ainsi une batterie de mesures pour soulager ses populations de l’impact pervers de la pandémie du covid-19.