« Douleur », « stupeur »…le monde politique réagit au décès de Me Salif Kebe

0
1312

Conakry, Guinée : le président de la CENI, Me Salif Kebe, est décédé vendredi à Conakry dès suite de maladie. Et depuis, le marigot politique guinéen réagit, différemment.

En Guinée, la mort a arraché Me Salif Kebe, président de la CENI, il y a quelques semaines, sous le feu des projecteurs dans le cadre de l’organisation du double scrutin du 22 Mars 2020, boycotté par les « grands partis de l’opposition ».

Selon de nouveaux députés, issus de cette élection, c’est le chef de l’Etat, himself, qui a annoncé la mauvaise nouvelle lors d’une rencontre au palais présidentiel.

A l’annonce du décès, l’opposant Cellou Dalein Diallo note que « la mort éteint tous les conflits sur terre ».

Bah Oury,le président de l’UDD, parle de « stupeur ».

Le leader de l’UFR, Sidya Touré, du moins sur son compte twitter, n’a pas encore abordé le sujet. L’opposant est dans la lutte contre le covid-19 : il semble montrer la voie à suivre au president Condé qui doit, renoncer à l’installation de nouveaux députés, en violant l’état d’urgence sanitaire.