SLECG : la pandémie Covid-19 change le combat des enseignants

0
578

Conakry, Guinée : Aboubacar Soumah, le secrétaire général du SLECG a déclaré ce lundi 18 Mai à notre rédaction que la revendication sur les 8 millions comme salaire de base pour les enseignants n’est pour l’heure une priorité pour sa structure syndicale.

Le combat commun pour l’instant c’est la lutte contre la covid-19 soutient-il. Soumah promet de reprendre les cours des que les autorités éducatives annonceront la reprise.

« Pour le moment, la revendication concernant les 8 millions longtemps réclamé par le secrétaire général du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée n’est pas d’actualité au sein de la troupe. L’heure est grave, la situation sanitaire due à la covid-19 est la seule préoccupation à laquelle tout le monde doit faire face » déclare Aboubacar Soumah, le numéro du SLECG.

« Nous sommes entrain de vivre cette situation maintenant (Pandémie Coronavirus ndlr) nous sommes entrain de traverser cette crise sanitaire. Il n’est pas question pour nous en ce moment de revendiquer quoi que ça soit. Tout le monde doit faire face a cette crise » précise le « Général » du SLECG.

Cette situation fait fléchir en quelque sorte les enseignants grévistes, qui depuis le 9 janvier n’ont pas mis les pieds dans les salles de classes. Une raison qui a justifié la suspension de la grève il ya près de deux mois.

« Nous avons suspendu la grève et envoyé une correspondance au gouvernement dans laquelle nous avons notifié la suspension de la grève et nous sommes prêts à reprendre les cours à la réouverture des classes » avait annoncér Aboubacar Soumah.

Le général Soumah fait savoir que l’amélioration des conditions de vie et de travail des enseignants hors mis l’obtention des 8 millions, sera toujours son cheval de bataille.

Moise Rama Fils